Quarts de finale retour de la Ligue des champions d’Afrique : Le Wydad et le Raja dictent leur loi

Quarts de finale retour de la Ligue des champions d’Afrique : Le Wydad et le Raja dictent leur loi

D’appartenance wydadie ou rajaouie, l’ensemble des supporters marocains du ballon rond national a eu chaud lors des confrontations ayant opposé samedi en début d’après-midi le Raja au TP Mazembe et en fin de soirée le Wydad à l’Etoile sportive du Sahel et ce pour une place en demi-finales.

A Lubumbashi, dans l’antre du géant congolais, les Aigles Verts du Raja ont arraché leur qualification malgré une défaite 1-0. Un résultat suffisant pour décrocher le précieux ticket pour le dernier carré de la Ligue des champions de la CAF, après avoir remporté le match aller 2-0 à Casablanca.

Dès le coup d’envoi du match, si les Corbeaux doivent absolument marquer sans encaisser pour amorcer la remontada, le Raja montre qu’il n’a pas l’intention de subir le jeu de l’équipe locale.

A la 11e minute, Ben Malango, l’ancien attaquant de Mazembe, passe tout près de creuser l’écart entre les deux formations. Bien servi par Ngoma, l’autre Congolais de la formation marocaine, l’attaquant prolifique au match aller bute sur Sylvain Gbohou.

Les locaux répondent quelques minutes plus tard, à la 14e, par une frappe de Kabaso Chongo à 30 mètres. Zniti, serein dans ses buts, repousse le ballon mais Jackson Muleka à la retombée ne réussit pas à le contrôler vers l’avant.

S’enchaînent alors les multiples assauts des Corbeaux. A la 41e minute, la frappe tendue de Likonza est cadrée. Le portier des Verts est obligé d’aller chercher le ballon qui prenait le chemin des filets.

La dernière action de la première mi-temps est signée Jackson Muleka qui met son ballon au-dessus des cages marocaines. Les deux équipes sont envoyées à la pause sur ce score vierge. Isaac Tshibangu, le prodige congolais de 16 ans, ouvre le score 4 minutes après le retour des vestiaires. Le début d’une autre rencontre s’annonce.

A la 70e minute, le point de penalty est signalé après l’appel de Jackson Muleka, fauché dans la surface par le gardien. Les Corbeaux tiennent une occasion de revenir au score, mais le tir du meilleur buteur du TP, Jackson Muleka, est repoussé du pied par un Zniti des grands jours. Le gardien, certainement le meilleur rajaoui dans ce match, continuera de repousser les occasions jusqu’à la fin de la rencontre. Le Raja passe en demi-finale et affrontera au prochain stade le Zamalek, tombeur du tenant du titre l’Espérance de Tunis.

Le Wydad a dû lui aussi bien souffrir avant d’entendre le coup de sifflet final de l’arbitre. Pourtant, sur un début de match rapide, c’est bien lui qui est le premier à se mettre en évidence avec le tir de Badi Aouk depuis le bord de la surface qui passe juste à côté.

Mais à partir de là, l’équipe locale soutenue par son public massif au Stade Olympique de Rades, se crée le plus d’opportunités, sachant qu’il lui faut au moins deux buts pour pouvoir recoller au score général.

Mohamed Ben Amor s’est ensuite illustré pour l’équipe locale, sur un tir depuis le bord de la surface qui s’envole.  À la demi-heure de jeu, Aribi s’est rapproché quand il a sauté haut pour reprendre un centre de Wajdi Kechrida, mais sa tête inclinée manque la cible.

La deuxième mi-temps commence comme la précédente. L’équipe locale doit marquer très vite et c’est chose faite.

La lumière arrive 13 minutes après la pause quand Aribi réagit le plus vite pour pousser le ballon dans les filets, après un dégagement manqué de Brahim Nakach sur une tête de Saddem Ben Aziza suivant un corner.

Pour les occasions manquées, l’Etoile peut s’en vouloir. La frappe tonitruante du pied gauche d’El Haddad a frappé la barre transversale tandis que la tête d’Aouk sur le rebond est passée au large de quelques centimètres.

Le Wydad a tenu tête et a arraché une qualification méritée mais difficile de Radès. Son prochain adversaire n’est autre que Al Ahly d’Egypte, vainqueur de Mamelodi Sundowns d’Afrique du Sud.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *