Sports

Reynald Pedros, de Lyon aux Lionnes

«Le football est surprenant»: deux fois vainqueur de la Ligue des champions féminine avec l’OL de Wendie Renard et Eugénie Le Sommer, Reynald Pedros retrouve les Lyonnaises comme sélectionneur du Maroc, mardi (12h00), en huitième du Mondial, un retour au premier plan pour l’entraîneur.

Quand Hervé Renard était aux commandes des Lions de l’Atlas entre 2016 et 2019, Reynald Pedros emmenait les Lyonnaises sur le toit de l’Europe pour son premier poste d’entraîneur principal dans le football féminin.
Les destins croisés des deux entraîneurs les mèneront finalement à l’autre bout du monde, au Hindmarsch Stadium d’Adélaïde pour un huitième de final du Mondial féminin totalement inimaginable il y a encore quelques années, voire quelques jours.
«Je connais parfaitement cette équipe de France, c’est un avantage, c’est une équipe très forte, avec des joueuses avec beaucoup d’expérience, de très haut niveau», a noté Pedros après la qualification historique du Maroc, qui dispute sa première Coupe du monde. «Ils connaissent nos forces et nos faiblesses grâce à lui», reconnaît David Ducci, adjoint d’Hervé Renard, lui aussi passé par le Maroc à la direction technique nationale en charge du football féminin.
Avec l’OL entre 2017 et 2019, l’ancien milieu de terrain de Nantes a en effet été propulsé au plus haut niveau du football féminin, lui qui n’avait auparavant aucune expérience d’entraîneur chez les féminines, et un maigre CV d’entraîneur de Saint-Pryvé-Saint-Hilaire en 5e division masculine (CFA 2).
«Ça va être des retrouvailles, un moment spécial c’est sûr», a relevé Eugénie Le Sommer, l’attaquante des Bleues et de Lyon. «Le football est surprenant. Si on m’avait dit quand il est parti de Lyon qu’on se retrouverait en huitième de finale du Mondial, surtout avec le Maroc, je ne l’aurais pas cru. Il connait très bien l’équipe de France, les joueuses lyonnaises qu’il a eues et celles qu’il a affrontées».
La buteuse de 34 ans se souvient d’un coach qui «aime la vie», qui «transmet de bonnes ondes». «Il a réussi à faire de grandes choses avec nous, il a gagné des titres, ce n’est pas négligeable», explique la vice-capitaine des Bleues. A l’actif de Pedros avec Lyon, deux Ligue des champions (2018, 2019), deux titres en D1 française les mêmes années, la Coupe de France 2019… Mais un échec en Coupe en 2018 face au Paris SG de Marie-Antoinette Katoto (1-0).
En deux ans, il aura entraîné Pauline Peyraud-Magnin, Selma Bacha, Kenza Dali, Le Sommer, Wendie Renard et Amel Majri, six joueuses de l’effectif de l’équipe de France en Australie. Son départ de l’OL en 2019, plutôt inattendu, a pourtant fait couler de l’encre, certains médias assurant que plusieurs cadres du vestiaire étaient favorables à ce divorce, dans un club où l’ancien président Jean-Michel Aulas consultait régulièrement les taulières de l’effectif. Reynald Pedros s’en est toujours défendu, assurant n’avoir pas voulu «faire l’année de trop». Le club français, lui, avait dit vouloir «impulser une nouvelle dynamique» avec «des méthodes et une approche différentes» pour «continuer à progresser».
L’ancien consultant pour Canal+ a donc pris un virage en rejoignant fin 2020 l’ambitieuse fédération marocaine, dans le cadre d’un vaste plan de développement pour le football féminin et la sélection des Lionnes de l’Atlas, organisatrices de la Coupe d’Afrique féminine en 2022. Un tournoi où le Maroc atteindra la finale, validant sa qualification pour le Mondial.
L’Orléanais «a apporté une solide expérience, de la stabilité, une mentalité de la gagne», analyse pour l’AFP le journaliste sportif marocain Nassim El Kerf. «C’est un personnage-clé dans la stratégie de développement du football féminin au Maroc. Il a grandement contribué à sa popularité grâce à ses résultats», estime M. El Kerf, du site d’information marocain Le Desk. Contre ses anciennes joueuses, Pedros a désormais l’occasion de signer le plus grand exploit de l’histoire de la sélection marocaine, huit mois après le France-Maroc du Mondial masculin. «On va essayer d’aller titiller cette équipe de France», promet l’ex-international français. «Cette Coupe du monde est incroyable, il y a des surprises, c’est ça la magie du sport de haut niveau, rien n’est écrit à l’avance».

Articles similaires

Sports

La RSB sereine, le Wydad à quitte ou double

Si la Renaissance sportive de Berkane est peu inquiète quant à sa...

Sports

Jean-Louis Gasset nouvel entraîneur de l’OM

L’Olympique de Marseille (OM) a annoncé, mardi, la nomination du Français Jean-Louis...

Sports

Botola Pro D1 inwi : Le MCO tient une AG extraordinaire pour élire un nouveau bureau dirigeant

Le Mouloudia d’Oujda (MCO) a annoncé, mardi, la date et le lieu...

Sports

Participation honorable de l’USC Sidi Ali Unloch Team au Tour de Colombie

Après avoir remporté l’Africa Tour en 2023, l’Union sportive de Casablanca, Sidi...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux