Surf-La région Souss-Massa protège ses spots :

Surf-La région Souss-Massa protège ses spots :

En marge de l’organisation de la compétition internationale de surf (QS5000) qui a accueilli l’élite du surf mondial à la Pointe des ancres, la Société de développement régional du tourisme (SDR Tourisme) a procédé à l’installation du premier panneau d’identification et d’information d’un spot de surf au Maroc.

Abdelkrim Azenfar, DG de la SDR, et Mohamed Bouhrist, président de la commune de Taghazout, ont présidé la cérémonie d’installation du panneau en présence de représentants de la Fédération royale marocaine de surf, du jeune surfeur marocain Ramzi Boukhiam, et de grandes figures locales du surf.

Le panneau d’une conception originale présente les principaux caractères du spot de surf, la Pointe des ancres en l’occurrence, les numéros d’urgence en cas de problème, mais également l’histoire du nom du spot qui remonte au siècle dernier, là où se situait une usine de thon. Peu de gens connaissent l’histoire de la Pointe des ancres, a déclaré Saad El Kilani, figure locale incontournable du surf. «Les immenses ancres de la Madrague servaient à fixer les énormes pièges à thon, et certaines sont encore immergées non loin du spot. Avec ce panneau, tous les surfeurs pourront connaître la véritable histoire de cette vague mythique. Le panneau lui-même a une histoire, puisque la fabrication de la planche qui le surplombe a été réalisée à Taghazout, puis dessinée par un surfeur artiste à Imessouane avant d’être montée sur le panneau à Casablanca».

Abdelkrim Azenfar a ensuite fourni le détail d’un projet visant à recenser l’ensemble des spots de surf et à y installer en plus des panneaux d’information, des équipements de base pour préserver la propreté des lieux. Cette action s’inscrit dans le cadre d’un grand programme du conseil régional du Souss-Massa visant à mettre en place une signalétique touristique au niveau des principaux sites et circuits de la région.

«Une grande partie des surfeurs internationaux qui ont participé à la compétition n’était jamais venue au Maroc avant. Ils en sont partis éblouis par les qualités des vagues, la beauté de la région et l’accueil local. Ils ont partagé cette nouvelle expérience sur les réseaux sociaux et l’impact sera énormément positif pour la réputation de la région et la mise en valeur de ses atouts», a déclaré Ramzi Boukhiam.

Les spots de surf et les vagues constituent un véritable patrimoine national que des gens viennent visiter de partout dans le monde, et qui requièrent une véritable protection.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *