Tiger Woods en pleine forme pour 2004

« À cette même période, l’an dernier, je ne savais pas quand je pourrais rejouer, cette fois, mon genou est solide et je suis prêt pour la bataille », a prévenu un N.1 mondial en pleine forme, qui a récemment fêté ses 28 ans et pourrait fort bien célébrer son mariage en cours d’année. Woods a probablement à coeur de s’illustrer dès les premiers drives, histoire de faire taire ses détracteurs. Ceux qui avaient douté de son statut de « joueur de l’année » parce qu’il n’avait pas terminé en tête du classement aux gains et que ses cinq victoires en 2003 n’incluaient aucun trophée majeur. Le « Tigre » donnera un aperçu de l’état général de son jeu et de sa rage de vaincre, qui lui ont permis d’accrocher 39 victoires à son palmarès dont huit étapes du Grand Chelem, dès les premiers pas sur le parcours hawaïen. Là où il s’est imposé lors d’une saison 2000 exceptionnelle (11 victoires dont 9 sur le PGA) et où il retrouvera des ténors comme le Sud-Africain Ernie Els, le Fidjien Vijay Singh, ses compatriotes Jim Furyk et Davis Love III… Tous à la lutte pour une bourse globale de 5,3 millions de dollars. Ernie Els a posé une empreinte sur les greens de Kapalua, s’imposant l’an dernier avec un total de 31 coups sous le par. Et comme il n’y a jamais fait moins bien que troisième, une place au sommet est plus que prévisible. Singh, qui a détrôné Woods de son fauteuil de N.1 du classement aux gains, n’a jamais fait moins bien que quatrième en trois apparitions à Kapalua. Et il reste sur une série en cours de huit tournois bouclés dans les six premiers. Love III aime aussi ce parcours où il s’est imposé par le passé alors que Kapalua était une étape hors-calendrier. Et il vient avec la confiance d’une victoire sur Woods dans un tournoi non officiel, mi-décembre. Comme chaque année, de nouveaux noms devraient s’ajouter sur la liste des vainqueurs PGA. Après 18 nouveaux lauréats en 2002, seuls sept se sont révélés au public l’an dernier, mais deux de taille avec les jeunes américains Ben Curtis et Shaun Micheel, vainqueurs respectifs de l’Open britannique et du Championnat PGA. Curtis, Micheel et la jeune vague tenteront d’asseoir leur place dans le gratin mondial. D’autres, comme l’Espagnol Sergio Garcia et l’Américain John Daly lanceront un peu plus tard leur tentative de retour au sommet, tout comme David Toms, vainqueur de deux tournois en 2003, privé du voyage à Hawaï suite à une opération d’un poignet.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *