28ème journée de la Botola Pro D1 : La course pour le titre bat son plein

28ème journée de la Botola Pro D1 : La course pour le titre bat  son plein

On n’est jamais trahi que par les siens.

C’est le titre qu’on pourrait allègrement attribuer à la 28ème journée de la Botola Pro D1 qui a vu des joueurs marquer contre leurs anciennes équipes. Mais au football c’est de bonne guerre.
Cette journée a donc réuni tous les ingrédients d’un bon polar : intrigue et suspense jusqu’au bout.
Deux chocs ont monopolisé l’attention. Le premier a mis aux prises le Raja Casablanca à la Renaissance Sportive de Berkane et s’est soldé sur le même score du match aller (2-2). Il permet aux Verts de consolider leur place de leader tandis que dans le second, le Wydad a refusé l’offrande de la RSB pour se contenter d’un nul qui le maintient jusqu’à nouvel ordre à la seconde place suite à son nul (1-1) avec le Hassania Agadir.

Engagés dans la course au titre dans cette dernière ligne droite, les Verts ont arraché in extremis l’égalisation qui leur permet, toutefois, de garder leur fauteuil de leader du classement dans le sprint final du championnat national. Menés au score jusqu’aux derniers souffles de la rencontre, les hommes de Jamal Sellami auraient pu se faire surprendre par les Berkanis qui ont livré une prestation sérieuse face au prétendant au titre et leader du championnat. Pourtant les Verts ont lancé les hostilités dès l’entame de la rencontre, prenant de court les visiteurs sur un but d’un Soufiane Rahimi (3è) en forme olympique lors de ce choc déterminant pour la course au titre.
Exerçant un pressing haut sur les joueurs du Raja, les Berkanis ont réussi à remettre les pendules à l’heure, à trois minutes de la pause, par le biais de Hamdi Laachir qui offre l’égalisation à la Renaissance dans un timing idéal.

De retour des vestiaires, les hommes de Tarik Sektioui, bien en jambes, ont pris l’avantage suite à un but inscrit par Mouhssine Iajour qui a refusé de célébrer son but face à ses anciens coéquipiers. Les hommes de Jamal Sellami auraient pu égaliser à la 83è minute mais le but de Rahimi a été refusé par l’arbitre pour un léger hors-jeu de l’attaquant rajaoui qui a coupé, de la tête, la trajectoire d’un centre millimétré d’Abdelilah Hafidi.
Dans le temps additionnel, Rahimi récidive parvenant, cette fois, à inscrire le but qui permet au RCA de garder son fauteuil de leader du classement avec un total de 54 points, tandis que son adversaire du jour stagne à la troisième marche du podium avec 51 unités.

Dans l’autre rencontre de la soirée, le Wydad de Casablanca a raté le coche à Agadir.
Il aurait pu damer le pion à ses concurrents directs et décrocher la place de leader mais s’est compliqué la tâche devant le huitième du classement à deux journées de la fin de la saison.
Malgré l’abondance des occasions créées, les Wydadis ont péché par excès de précipitation et de maladresse, ne parvenant pas à être décisifs devant les cages adverses.
Face à cette domination stérile, les Gadiris ont pris de la confiance, parvenant même à ouvrir le score à la 41è minute par l’entremise de Yassine Rami, un ancien sociétaire des Rouges.
Quelques minutes plus tard, Yahya Jabrane manque le penalty qui aurait pu permettre aux Rouges de revenir au score. En seconde période, ce dernier a, cette fois, réussi à inscrire le but égalisateur et salvateur sur un penalty obtenu à la 73è minute.

Au terme de la rencontre, le WAC demeure dauphin du championnat avec 53 points, avec une longueur d’avance sur la Renaissance de Berkane et à un point du rival rajaoui, leader avec 54 unités.
Plus tôt dans la journée, l’AS FAR s’est largement imposée loin de ses bases face au Raja de Béni Mellal sur le score de 3 buts à 0, tandis que le surprenant Moghreb de Tétouan a largement dominé à domicile le Mouloudia d’Oujda, 4 buts à 0.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *