SportsUne

Aménagement de la zone du stade d’Agadir: Le bout du tunnel ?

© D.R

Après concertation, la solution adoptée aujourd’hui est la prise en charge de l’aménagement et entretien de cette zone par la commune urbaine à la place des investisseurs.

Quelques années après l’ouverture du stade d’Agadir, l’aménagement et la valorisation de la zone de ce stade sont restés à ce jour en stand-by. Aujourd’hui, les prémices d’une solution sont là après de longues discussions et réflexions entre les parties concernées.

«La zone du stade est une zone où la nature du foncier est difficile et forestière. Notons qu’il est interdit de construire en dur sur les zones forestières. La direction des eaux et forêts a été très coopérative et a compris l’importance de créer une zone d’animation dans cette partie. Il nous ont dans ce sens permis de prendre une surface de sept à huit hectares sur laquelle seront réalisés des projets d’animation et de sport», souligne le directeur du Centre régional d’investissement, Khalil Nazih. Le deuxième problème auquel ont été confrontés les porteurs du projet est l’aménagement et l’entretien des parties communes entre les projets.

«Il y a une partie commune entre les projets qui doit être prise en charge par quelqu’un. Nous avons pensé dans un premier temps à l’Association des bénéficiaires qui a été créée pour prendre en charge le coût de l’aménagement et de l’entretien des zones communes entre les projets mais, vu que ce sont des petits projets, nous nous sommes rendu compte que le coût va alourdir l’investissement de base», explique le directeur du CRI. Après concertation, la solution adoptée aujourd’hui est la prise en charge de l’aménagement et entretien de cette zone par la commune urbaine à la place des investisseurs. L’acceptation a été confirmée lors de la session du mois de février.

Cependant, ce n’est une solution que pour une partie du problème qui se pose dans cette zone. En effet, une autre donne handicape le développement de cette zone sachant que les bénéficiaires ne peuvent pas construire en dur. Ce qui est une pénalisation pour certains projets.

D’ailleurs, l’un des projets a été déjà pénalisé parce qu’il a mis une clôture en dur.
«Nous sommes en débat avec les Eaux et forêts pour trouver une solution et on fait cela dans le cadre du nouveau plan d’aménagement. Pour le reste de la zone où nous avons une partie des domaines et une partie des Eaux et forêts nous allons faire un plan d’aménagement intégré uniquement pour cette zone», nous explique Khalil Nazih.

Les prémices d’une solution globale sont là. «Une volonté commune des autorités locales (wilaya, Agence urbaine, commune..) existe pour faire un plan d’aménagement sectoriel pour cette zone, chose qui est en phase d’élaboration et on va le présenter aux Eaux et forêts pour se pencher vers une solution, et pour la zone du stade et pour la zone du pôle universitaire qui avoisine le stade et le futur CHU. Le plan d’aménagement est fait», déclare-t-il.

Articles similaires

ActualitéUne

Programme d’aide direct au logement: Plus de 11.700 bénéficiaires au 23 mai 2024

Le nombre de bénéficiaires du programme d’aide directe au logement s’est élevé...

ActualitéUne

Le Conseil de gouvernement approuve des propositions de nomination à des fonctions supérieures

Le Conseil de gouvernement a approuvé, jeudi à Rabat, des propositions de...

ActualitéUne

Hajj 1445 : SM le Roi appelle les pèlerins marocains à représenter leur pays comme il se doit

SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, que Dieu L’assiste, a appelé...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus