Accueil Sports Après, la Croatie et la Belgique, les lions de l’Atlas ont maté El Matador espagnol et passent en 1/4 de finale de la Coupe du monde : Au suivant !
SportsUne

Après, la Croatie et la Belgique, les lions de l’Atlas ont maté El Matador espagnol et passent en 1/4 de finale de la Coupe du monde : Au suivant !

Qui l’eût cru ! Après avoir donné du fil à retordre à ses adversaires en phase de poules et n’avoir concédé qu’un but en trois matchs (contre le Canada), le Maroc a confirmé ses bonnes dispositions défensives alors même que la pente s’est raidie contre l’Espagne en huitièmes de finale au stade de l’Education City.

Prêts à laisser le ballon aux hommes de Luis Enrique, ceux de Walid Regragui ont fait preuve d’un stoïcisme à toute épreuve et d’une concentration exemplaire pour pousser leur adversaire au mutisme. En première période, outre quelques situations chaudes aux abords des buts marocains, les Espagnols, toujours aussi habiles à la possession, n’ont pas su trouver le cadre une seule fois. Il leur a fallu attendre la 55e minute pour enfin chauffer les gants de Yassine Bounou sur une tentative de Dani Olmo. Ces deux protagonistes ont d’ailleurs été au coeur de l’ultime situation du temps réglementaire.

Regragui opte pour un “catenaccio” à la saveur marocaine pour déjouer tous les desseins de la Roja capable à tout moment de faire basculer le match en sa faveur grâce aux nombreuses stars qu’elle compte dans son effectif. Verrouillée, la rencontre a logiquement basculé aux prolongations au cours desquelles ce sont bien les Lions de l’Atlas qui ont eu la plus belle situation. Servi sur un plateau par Azzedine Ounahi, Walid Cheddira rate le caviar et bute sur Unai Simón. Arrivés logiquement aux tirs au but, c’est le Maroc qui a eu le bonheur de se qualifier pour les quarts de finale de Qatar 2022, une grande première dans l’histoire du pays. Mais auparavant à la dernière minute du temps additionnel, une sueur glaciale a parcouru le dos des supporters marocains lorsque l’Espagne a hérité d’un coup franc excentré côté gauche, non loin de la ligne de touche. Dani Olmo l’a botté en force et sans que personne ne le touche, celui-ci prenait la direction des buts marocains lorsque le dernier rempart Yassine Bounou a jailli sur sa gauche pour repousser le danger.

Sans quoi, le deuxième tir cadré de la Roja dans le temps additionnel aurait coupé court à tout suspense, au pire des moments pour les Lions de l’Atlas. Plus tard, lors de la séance fatidique, le portier marocain réalise un nouveau coup d’éclat en s’interposant face à Carlos Soler et Sergio Busquets alors qu’il était également parti du bon côté quand Pablo Sarabia a touché le poteau sur la première tentative espagnole.

A la fin de la rencontre, l’homme du match a été submergé par les émotions et vivement encouragé par ses coéquipiers et l’ensemble du staff technique. Les Lions de l’Atlas qui deviennent la première sélection arabe et quatrième africaine à accéder à ce stade de la compétition affronteront en quarts de finale le vainqueur du match qui devait opposer le Portugal à la Suisse hier samedi.

Articles similaires

Conseil du gouvernement de ce jour : Les liens pour suivre en direct le point de presse du porte-parole à partir de 19H00

‏https://www.facebook.com/PPODGM?_rdc=1&_rdr ‏https://www.youtube.com/channel/UCvAxPpwj0k3Q6oPz-miDd7Q/featured

ONDA étend son système qualité à six aéroports d’ici 2024

Testé avec succès à l’aéroport Mohammed v Généralisation. L’ONDA a présenté, mercredi...

Hydrogène vert : Des perspectives prometteuses se tissent entre le Maroc et la Belgique

Energie. » Une importante délégation d’entreprises membres de la Fédération de l’énergie de...

Vague de froid de vendredi à lundi dans plusieurs provinces du Royaume

Un temps froid avec des températures minimales entre -7 et -3°C et...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux