Éliminatoires Qatar 2022 : Le Maroc face à une semaine cruciale

Éliminatoires Qatar 2022 : Le Maroc face à une semaine cruciale

Une semaine décisive attend la sélection nationale de football.

Les Lions de l’Atlas reprennent du service ce mercredi face à la Guinée-Bissau au titre de la 3ème journée des qualifications de la Coupe du monde Qatar- 2022, en espérant retrouver la tête du Groupe I avant d’affronter le même adversaire, le 9 octobre, et la Guinée Conakry, le 12 octobre du même mois. Après une 2ème journée reportée par la Confédération africaine de football et la FIFA, l’équipe nationale souhaite entamer une semaine, qui s’annonce cruciale, en briguant les trois points de la rencontre face aux Bissau-guinéens, leaders provisoires avec 4 points, remportés face à la Guinée (1-1) et le Soudan (2-4). Sur le papier, la tâche des Lions de l’Atlas ne devrait pas être difficile sachant que les deux prochains matchs se joueront également à domicile.

Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, semble confiant vis-à-vis du groupe qu’il a retenu pour cette mission, que lui-même a qualifié de «compliquée», étant donné les circonstances dans lesquelles se déroulent les qualifications africaines du Mondial-2022, notamment l’obligation de disputer trois matchs en sept jours. Avec un effectif toujours en constante évolution et des changements nécessaires selon Halilhodzic, les cages des Lions de l’Atlas semblent bien sécurisées par le trio indéboulonnable, à savoir Yassine Bounou (FC Séville), Mounir El Kajoui (Hatayspor) et Anass Zniti (Raja Casablanca), auxquels s’ajoute pour la première fois le jeune gardien du FC Chelsea, Sami Telmcani. La charnière défensive composée du capitaine Roman Saiss (Wolverhampton) et de Nayef Aguerd (Rennes), qui a disputé les 90 minutes du match contre le Soudan (2-0), devrait être alignée. Sofiane Chakla (OH Louvain) et Samy Mmaee (Ferencvarosi TC), qui a fait son retour, seront en renfort. De même, les latéraux Achraf Hakimi et Adam Massina (Watford) joueront respectivement sur les côtés droit et gauche afin de donner plus de solutions pour les ailes, sachant l’apport que peut apporter Hakimi avec ses pénétrations, passes et tirs dont il a fait preuve au PSG (3 réalisations et 2 passes décisives). Après avoir éloigné Adil Taarabt (Benfica), qui était une pièce maîtresse dans son organisation de jeu, Halilhodzic aura recours, pour renforcer son milieu de terrain, à Sofyan Amrabat (Fiorentina), Ayman Barkouk (Frankfurt) et Selim Amallah (Standard de Liège).

Cependant, tout dépendra du système de jeu que va adopter le Franco-bosniaque en l’absence de Hakim Ziyech, écarté pour des raisons disciplinaires, et surtout de l’emplacement d’Ilias Chair, décisif en ce moment avec les Queens Park Rangers, avec 3 buts en deux journées successives (2 contre Birmingham et 1 face à Preston). Vahid aura l’embarras du choix pour former son trio offensif, surtout qu’il dispose de plusieurs ailiers qui peuvent donner plus d’efficacité à l’attaque marocaine, qui sera probablement privée de sa pointe Youssef En- Nesyri, blessé avec le FC Séville la semaine dernière. Sofiane Boufal, qui a retrouvé cette saison son niveau avec Angers SCO, et Zakaria Aboukhlal (AZ Alkmaar) pourront offrir plusieurs solutions sur les deux flancs avec un jeu transversal pour créer plus d’occasions.

A défaut, Soufiane Rahimi, étincelant aux Emirats arabes Unis, et Achraf Bencharki, devenu un point de référence dans l’attaque du Zamalek, sauront faire la différence sur les ailes avec leur vitesse et leur jeu percutant. Néanmoins, le talon d’Achille demeure l’attaquant de pointe, qui constitue toujours un grand problème pour la sélection nationale. Malgré les performances grandioses d’En-ensyri en club, son rendement avec les Lions de l’Atlas laisse à désirer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *