La CAF ou comment le Maroc a coupé l’herbe sous les pieds des séparatistes

La CAF ou comment le Maroc a coupé l’herbe sous les pieds des séparatistes

Nouvelle défaite pour les ennemis de l’intégrité territoriale.

A travers l’amendement de l’article 4 des statuts de la Confédération africaine de football (CAF), cette dernière n’acceptera jamais des états fantoches. “Nous entrons de plain-pied dans la légalité internationale”, a affirmé M. Hamza El Hajoui, 1er vice-président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF).

“Aucun Etat non membre de l’ONU ne peut siéger au sein d’une instance internationale à caractère culturel, sportif ou autres”, a-t-il déclaré à la MAP, en réaction à l’amendement de cet article, lors de la 43è assemblée générale ordinaire et élective de la CAF, tenue vendredi à Rabat.

L’article 4 des statuts de la CAF stipulait que la Confédération est ouverte à toutes candidatures d’associations nationales africaines comme représentants officiels gérant le football dans leurs pays respectifs.

Selon l’amendement présenté par le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, seuls les représentants des pays indépendants et membres de l’ONU sont admis au sein de la CAF.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *