970x250

La RS Berkane décidée à rééditer l’exploit de 2020

La RS Berkane décidée à rééditer l’exploit de 2020

Coupe de la Confédération africaine TotalEnergies

La Coupe de la Confédération africaine TotalEnergies est sur la voie de devenir l’une des compétitions préférées de la Renaissance sportive de Berkane (RSB). Après sa défaite en 2019 et sa victoire en 2020, la RSB va disputer sa troisième finale de cette compétition en l’espace de quatre ans.
Pour en arriver là, le parcours a été particulièrement semé d’embûches.

Les hommes de l’entraîneur Florent Ibenge ont arraché leur place en finale après avoir éjecté de nombreux prétendants, notamment le Tout Puissant Mazembe lors d’une demi-finale retour haletante. Le 15 mai, les oranges ont longtemps été virtuellement éliminées, le TP Mazembe ayant égalisé par Beni Kinzumbi (11e) après l’ouverture du score signée Bakr El Helali (10e). Mais un but de Larbi Naji (79e), puis un doublé de Youssef El Fahli ont permis à Berkane de gagner 4-1 et d’effacer ainsi la défaite 1-0 du match aller. «Le football, c’est la tête avant les jambes. On était concentrés uniquement sur le match retour. Maintenant qu’on est qualifiés, on va commencer tout de suite à préparer la finale et essayer de décortiquer notre prochain adversaire», a souligné l’entraîneur. Mercredi matin, la RSB s’est envolée de l’aéroport Oujda-Angad à destination du Nigeria à bord d’un vol spécial.

La finale de la Coupe de la CAF, qui se jouera ce vendredi, opposera la RSB à la formation sud-africaine d’Orlando Pirates, qui a éliminé les Libyens d’Al Ahli (aller 2-0, retour 0-1).
Les «Pirates» qui participent pour la troisième fois à la Coupe de la Confédération TotalEnergies, joueront leur deuxième finale après celle perdue en 2015 face à l’ES Sahel (2-1). Ce sera la toute première fois que la RS Berkane et Orlando Pirates se croisent dans un match officiel. Au cours des dix dernières rencontres, toutes compétitions confondues, les deux formations ont connu des résultats mitigés. Orlando Pirates a remporté quatre de ses dix derniers matches. Il a perdu à trois reprises. sa dernière défaite a été enregistrée lors de la demi-finale retour face à Al Ahli de Tripoli (1-0).
Pour Berkane, le bilan est légèrement meilleur. Les Marocains se sont imposés à six reprises lors de leurs dix derniers matches. C’est le stade international Godswill Akpabio situé à Uyo, au Nigeria qui a été retenu par la CAF pour accueillir cette finale qui promet du beau spectacle. Il s’agit de la première finale d’une coupe majeure continentale à être organisée dans ce stade. La saison dernière, la finale s’est déroulée à Cotonou, au Bénin, où le Raja Casablanca a battu l’équipe algérienne de la JS Kabylie 2-1.
Par ailleurs, la CAF a dévoilé le ballon de la finale. Basé sur le célèbre modèle de ballon Neo Pro d’Umbro, le ballon officiel est certifié «FIFA Quality Pro» pour une utilisation au plus haut niveau du jeu professionnel. Il utilise les dernières technologies structurelles et de fabrication avec un graphique unique qui s’appuie sur les éléments identitaires du trophée du tournoi.

Pour officier cette rencontre, la CAF a porté son choix sur le controversé arbitre Janny Sikazwe. Le Zambien sera assisté par l’Angolais Jerson Emiliano Dos Santos et du Mozambicain Arsenio Chadreque Maringule. Sikazwe avait déjà arbitré ASEC Mimosas-RSB, le dimanche 20 février à Cotonou (Bénin) pour le compte de la 2e journée de la phase de groupes de cette édition. Il avait particulièrement marqué la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2021, lors du match Mali-Tunisie de la phase de groupes, en sifflant, deux fois, la fin de la rencontre de manière prématurée.

Il arbitrait pourtant sa cinquième CAN. Arbitre à polémiques, il est souvent critiqué pour ses décisions approximatives. Lors de la CAN 2019, le sélectionneur du Sénégal Aliou Cissé avait dénoncé son arbitrage «catastrophique» lors de la défaite en phase de poules contre l’Algérie. Il lui reprochait notamment un penalty non sifflé. Il était également à l’arbitrage vidéo lors du scandale de Radès, finale retour de la Ligue des Champions 2018-2019 qui avait opposé le Wydad de Casablanca à l’Espérance de Tunis.
Quoi qu’il en soit, les joueurs devront rester concentrés sur la rencontre et la négocier dans le calme et la sérénité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.