L’Algérie bute contre une Sierra Leone infranchissable

L’Algérie bute contre une Sierra Leone infranchissable

Contre toute attente, l’Algérie, tenante du titre, et la Sierra Léone se sont neutralisées (0-0), mardi au stade Japoma de Douala, pour le compte de la 1ère journée du groupe E.
L’Algérie n’a pas su trouver la faille contre cet adversaire qui s’est montré à la hauteur. Ce match nul pourrait compliquer la suite de la compétition pour les champions en titre.
Certes, l’Algérie continue son impressionnante série d’invincibilité : désormais 35 matches consécutifs que les hommes de Djamel Belmadi n’ont plus perdu. Cependant, le volcanique sélectionneur algérien n’est pas homme à se contenter de ce match nul.
“Il y a un sentiment de regret. On voulait bien démarrer cette compétition donc avec une victoire. On a eu les situations de marquer, plus qu’il n’en fallait. On n’a pas su être réalistes cet après-midi” a affirmé Belmadi, le sélectionneur des Fennecs.

Il faut dire que dès la première période, ses joueurs ont montré leur fragilité en défense. Une transmission hasardeuse d’Atal vers M’Bohli a bien failli profiter d’entrée à la Sierra Leone (2e). Puis, Mandi se laisse devancer au point de penalty par Kamara, dont la frappe manque le cadre (8e).
Sur un coup franc côté gauche, c’est ensuite Bangura qui vient placer sa tête mais elle passe à côté des cages de M’Bohli (22e).
Certes les Algériens ne sont pas dominés, loin de là. Cependant, les plus grosses occasions de la première période sont à mettre au crédit des Guerriers du désert. Pour l’Algérie, le plus gros frisson vient d’une frappe de Belaïli détournée sur laquelle les Fennecs réclament une main. Mais la VAR n’est pas de cet avis (12e).

Après une très mauvaise première mi-temps, l’Algérie a su se procurer de nombreuses occasions en deuxième période. Au total, les Fennecs ont frappé 19 fois ! Ils ont cadré huit tentatives, toutes repoussées par Mohamed Nbalie Kamara, le héros de la rencontre. Le gardien de la Sierra Leone a été sacré homme du match. Côté algérien, Benrahma et Bendebka regretteront longtemps leurs occasions.
Lors de cette deuxième période, un long siège sur le but sierra-léonais commence. Belaïli, Mahrez, Bensebaini et les autres, tous vont venir buter sur un Mohamed Kamara impressionnant. Le portier sierra-léonais sort le match de sa vie, impérial sur sa ligne et dans ses sorties.
L’Algérie vient de laisser filer deux points contre un adversaire qui ne disputait là que sa troisième CAN, sa première depuis 1996. Les Fennecs seront déjà sous pression pour leur deuxième match face à la Guinée équatoriale, dimanche, et le choc contre la Côte d’Ivoire qui conclura le groupe E la semaine prochaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *