970x250

Le 22ème titre de l’implacable Wydad au bout du suspense

Le 22ème titre de l’implacable Wydad  au bout du suspense

Insubmersible, le Wydad a entretenu mercredi sa légende nationale en décrochant son 22ème titre au bout d’un suspense insoutenable. Ce sacre intervient après son match nul, 2 buts partout, face au Mouloudia Oujda, lors de la 29è et avant-dernière journée de la Botola Pro D1 inwi. La première réalisation a été marquée dès la 6e minute avec une action de Lamine Diakité en faveur du MCO avant que l’équipe n’augmente son avance avec un autre but de Diakité (33e). Après avoir réduit leur retard avec un but de Guy Mbenza à la 50e minute, les Rouges ont rattrapé le score à la 90e+1 minute avec une réalisation de Juvhel Tsoumou. Les Rouge et blanc, qui réalisent ainsi le doublé (championnat/Ligue des champions) n’avaient besoin que d’un seul point pour s’adjuger le titre officiellement.

Ils ont totalisé 63 points, devançant de quatre longueurs leur dauphin le Raja, qui a battu l’AS FAR (2-1).
Le Wydad est le club le plus titré du championnat marocain avec 22 titres, devant l’AS FAR (12) et le Raja de Casablanca (12), alors que le KAC de Kénitra et le Moghreb de Fès sont à égalité (4).
Le Raja de Casablanca, qui a réussi à remporter le derby (2-0), avait ravivé ses chances de jouer pour le titre, mais a échoué, chemin faisant, à continuer sur sa lancée, ce qui a eu pour conséquence la séparation avec le staff technique, à sa tête Rachid Taoussi.
Pour sauver leur saison, les Verts, éliminés en quarts de finale de la Ligue des champions, devront retrousser les manches pour tenter de décrocher le titre de la Coupe du Trône, où ils doivent affronter en quarts leur rival de toujours le Wydad.
Ce sacre clôture en apothéose une saison plus qu’euphorique pour les hommes de Walid Regragui, privé de recrutements et qui a dû puiser dans son réservoir pour renforcer ses rangs, donnant l’opportunité de s’illustrer pour plusieurs joueurs à l’image de Zouheir El Moutarajji, Mohammed Farhane et autres.
Cette bande aura l’occasion de réussir la passe de trois en tentant de décrocher la prestigieuse Coupe du Trône et réaliser ainsi un triplé historique.
Cette journée capitale a également condamné à la descente le Youssoufia de Berrechid. Sa défaite sur le plus petit des scores face au Difaâ El Jadida a planté le dernier clou dans son cercueil. En l’absence de réactivité, le CAYB n’a pas réussi à échapper à l’inévitable. En revanche, la victoire des Doukkalis les met officiellement à l’abri des calculs.
Ces calculs, d’autres formations seront encore obligés de les faire lors de la 30ème et ultime journée.
L’Ittihad de Tanger qui continue à laisser filer les points n’a pu mieux faire à domicile que de se neutraliser avec le Maghreb de Fès (1-1). Tanger est finalement revenu au score après avoir été mené en fin de première mi-temps.
Les Jaune et Noir ont ouvert la marque à la 30e minute avec une réalisation de Dahbi. Les Tangérois ont rattrapé le score à la 66e minute avec un but de Taoufik Ijrouten, lui laissant ainsi la possibilité de décrocher le point du nul.
Suite à ce match, l’IRT se hisse à la 13e place avec 32 points, tandis que Fès, 44 points, se maintient à la quatrième place.
Ce résultat de parité garantit au MAS de se qualifier, en compagnie de l’AS FAR à la Coupe de la Confédération. Il profite du faux pas du FUS qui s’est incliné sur sa pelouse devant un étonnant Rapide Oued Zem et qui ne peut de ce fait plus le rattraper au classement général. Déjà en tête à la pause (0-1), Oued Zem a augmenté son avance en deuxième période, et a clos le match sur le score de 0-2.
A l’issue de ce match, le RCOZ se hisse à l’avant-dernière place du classement avec 29 points, tandis que les Rbatis, 40 points, se maintiennent à la cinquième place.
Il est talonné de près par la Renaissance de Berkane (38) qui s’est imposée à domicile face à Chabab Mohammedia. Tenus en échec en première période (1-1), les Berkanis sont revenus en force pour l’emporter 3-1.
Le même nombre de points est partagé avec l’Olympic de Safi qui ne s’est pas fait prier devant l’Olympique de Khouribga. Safi a géré jusqu’à la dernière minute son avance obtenue pendant la première partie (0-2), et a achevé le match sur le score de 1-3.
Enfin, le Hassania d’Agadir a sauvé sa peau en remportant facilement son choc face à la Jeunesse sportive Salmi au stade municipal de Berrechid. Après avoir clos la première moitié de la rencontre sur un score nul (0-0), Agadir l’a finalement emporté trois buts à deux.
Cette victoire a suffi pour les Gadiris d’assurer leur maintien parmi l’élite après une saison catastrophique marquée par 14 défaites.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.