Le Maroc fait l’essentiel

Le Maroc fait l’essentiel

L’essentiel c’est la victoire. Cette expression a retrouvé tout son sens lors de la rencontre ayant opposé lundi la sélection marocaine face à son homologue ghanéenne en match comptant pour la 1ère journée du groupe C de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Car en dépit du résultat, le Maroc a vaincu sans convaincre. Dans un match décevant, les Lions de l’Atlas ont fini par l’emporter contre le Ghana dans les derniers instants grâce à un but de Sofiane Boufal. Un premier succès dans cette Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui leur permet de prendre la tête du groupe C.

Très attendu, ce choc au sommet a malgré tout accouché d’une souris. À l’entame du match, les hommes de Vahid Halilhodžić n’arrivent pas à sortir proprement de leur camp, pris par un gros pressing du Ghana. Mais en face, les Black Stars semblent en manque d’idées et butent contre une défense des Lions de l’Atlas bien en place.

Les minutes passent, et le match devient de plus en plus ennuyeux. Le spectacle n’a pas vraiment été au rendez-vous. La méfiance a dominé les tactiques de jeu respectives au point de ne plus chercher à s’aventurer pour créer des occasions et marquer.

Cependant, ce succès obtenu par la plus petite des marges, grâce à un but de Sofiane Boufal (83e) permet aux Lions de l’Atlas marocains de débuter leur compétition de la meilleure des manières alors que les deux autres adversaires du groupe C à savoir les Comores et le Gabon n’ont le prestige du Ghana. D’entrée de jeu, aucune des deux sélections ne voulait prendre de vrais risques et ouvrir des espaces à l’arrière, et le choc a été très tactique durant toute la première période. Pour atténuer le poids des blessures qui ont frappé la sélection nationale à la dernière minute, le sélectionneur national a choisi un Onze de départ largement remanié aussi bien dans la composition que dans les noms, avec un Soufyan Amrabet laissé sur le banc et l’emplacement de Samy Mmaee au poste de milieu de terrain défensif. En attaque, le coach national a préféré le trio Ounahi, Aboukhlal, Boufal avec un Hakimi qui fait plusieurs montées pour créer la supériorité numérique. Du côté ghanéen, tous les cadres de l’équipe ont été présents, notamment les frères Ayew, Thomas Partey temporisait au milieu de terrain et le Rennais, Kamal Deen Sulemana virevoltait sur le côté gauche.

Avant la fin de cette période, une action individuelle de Selim Amallah, qui a remarquablement éliminé un défenseur, n’a pas été scellée comme il se doit, alors que le tir du Marocain n’a pas été placé là où il faut.

Les Lions et les Blacks Stars se sont également accaparés plusieurs coups de pieds arrêtés, sans pour autant en concrétiser le moindre. Lors de la deuxième période, les Lions de l’Atlas ont fait preuve de plus d’initiatives en essayant de trouver des espaces. Mais l’attaque marocaine a manqué d’éléments à même d’apporter ce danger réel et faire la différence dans la surface de réparation.

La première grosse occasion de la rencontre a été obtenue par Joseph Paintsil, qui a lancé un très beau tir enroulé avec l’intérieur du pied. Mais Yassine Bounou a sorti une parade miraculeuse et le ballon est renvoyé au corner (71è). A la 83è, suite à une action lancée sur le côté droit, Aboukhlal essaie de dribbler dans la surface, avant que le ballon arrive dans les pieds de Boufal qui place un beau tire au fond des filets.
Avant le match contre le Ghana, «j’ai parlé à Soufiane Boufal, je lui ai dit que c’est toi qui vas nous délivrer», a affirmé le sélectionneur national lors de la conférence de presse d’après-match.

Pour sa part, Milovan Rajevac, sélectionneur du Ghana a tenu à féliciter l’équipe marocaine, ainsi que «ses gars» pour avoir tout donné.
«Nous avons rencontré l’une des meilleures équipes du Continent et nous savions que ça allait être difficile», a-t-il souligné, ajoutant que, désormais, «nous allons nous préparer pour le deuxième match». Sur le plan psychologique, une victoire aurait été meilleure, mais «nous avons toujours deux matchs et nous allons faire de notre mieux pour nous qualifier», a-t-il conclu.
Le prochain match des Lions de l’Atlas aura lieu vendredi et l’opposera aux Comores.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *