Seizièmes de finale de la Coupe du Trône Les favoris se font peur mais ne se ratent pas

Seizièmes de finale de la Coupe du Trône Les favoris se font peur mais  ne se ratent pas

Bien que la logique ait été respectée, les 16èmes de finale de la Coupe du Trône étaient loin d’être une promenade de santé pour les favoris.

La majorité a eu souvent du mal à imposer son jeu devant des équipes considérées comme moins fortes dans cette compétition qui se joue sur 120 mn et au «finish».
En Coupe du Trône, la provenance des équipes importe peu. Qu’elles soient issues de la deuxième division ou même de la division amateur, seule la réalité du terrain compte.
D’ailleurs, Ittifaq Marrakech qui évolue en championnat amateur a donné du fil à retordre au vainqueur et finaliste des éditions respectives 2013 et 2017, à savoir le Difaâ El Jadida. Ce dernier a difficilement battu son modeste adversaire sur le score de 2 buts à 1.
A l’instar du DHJ, le Wydad Casablanca a également bien transpiré avant d’arracher la victoire devant l’Olympic Khouribga. Saidi a délivré les siens à quelques minutes de la fin de la rencontre sans oublier le portier Tagnaouti qui a bien gardé ses bois.
L’autre représentant de la capitale économique, le Raja, a claqué des genoux avant de décrocher la qualification devant le Wydad de Fès. Alors que la rencontre semblait être à la portée des locaux, notamment avec une réalisation rapide dès la 6ème minute par l’intermédiaire de Benhalib, les Fassis ont remis les pendules à l’heure sur penalty. Et ce n’est que lors des prolongations que Ben Malango Ngita joue le rôle de salvateur et délivre ses coéquipiers d’une grande pression à la 118e minute.
Dans les autres matchs, l’IRT a eu raison de son adversaire le Mouloudia Oujda. Il faut dire qu’à la lumière des mauvais résultats obtenus par les Oujdis et la prestation quasi sans faute des Tangérois au niveau de la Botola Pro D1 inwi, le pronostic n’était pas difficile à faire.
L’IRT a en effet fini par terrasser le MCO sur le score sans appel de 3 buts à 0. Axel Meye (33e) puis Mohamed Chibi (56e) et Faouzi Abdoul Mutalib (94e) ont offert la victoire au club du détroit alors que l’adversaire a été réduit à 10 dès la demi-heure de jeu.
Une autre formation issue de la région du nord est parvenue à poinçonner son ticket pour le prochain tour. Il s’agit du Moghreb de Tétouan qui a pris le meilleur sur le FUS grâce aux séances des tirs au but. Les nouveaux promus en première division, le Maghreb de Fès et le Chabab Mohammedia, ont réalisé l’essentiel en venant respectivement à bout du Difâa Hamrya de Khénifra (2-0) et du Rachad Bernoussi (1-0).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *