«Tajara2i» et «Ma3aki», un nouveau programme de Taja Sport avec le soutien de la MDJS

«Tajara2i» et «Ma3aki», un nouveau programme de Taja Sport avec le soutien de la MDJS

Promotion du sport auprès des jeunes filles

La plateforme Taja Sport a décidé de lancer, en partenariat avec la Marocaine des Jeux et des Sports (MDJS), un nouveau programme, décliné en deux concepts «Tajara2i» (Ose) et «Ma3aki» (A tes côtés), qui vise à promouvoir le sport auprès des jeunes filles au Maroc.

Ce programme sera présenté lors d’une première saison, avec une série de 8 portraits de jeunes sportives, 18 ans et moins, ainsi que 8 témoignages de leurs parents, qui auront pour ambition de promouvoir le sport au féminin, a précisé Aziza Nait Sibaha, fondatrice de la plateforme Taja Sport, lors d’une conférence de presse, tenue jeudi par vidéoconférence. A travers la série «Tajara2i», Amira, Ranya, Romayssa, Chaimaa, Asmaa, Amina, Mounia et Hiba racontent leurs histoires et les stéréotypes de la société qu’elles essayent de surmonter en s’accrochant à leur passion.

«On a décidé de choisir huit filles qui pratiquent différentes disciplines sportives pour pouvoir montrer ce qu’elles font et leur donner la parole pour qu’elles racontent leurs histoires à travers des capsules courtes», a précisé Aziza Nait Sibaha. «On voulait dire à toutes les autres filles osez, allez-y et rêvez», a-t-elle ajouté. Taja Sport a également lancé la série «Ma3aki», donnant la parole aux parents, qui d’après leurs témoignages qui visent à inspirer et convaincre les autres familles, participent à réaliser les rêves de leurs jeunes filles et les aider à faire face aux préjugés. Pour inciter les petites filles à faire du sport, il ne suffit pas uniquement de les convaincre elles mais il faut aussi parler aux familles, a-t-elle expliqué.

En s’appuyant sur le taux de déperdition scolaire chez les jeunes filles et les indicateurs sociaux qui montrent que les filles qui ont moins de 17 ans ne consacrent en moyenne que 2 minutes quotidiennement à la pratique du sport, Taja, à travers sa fondatrice, a exposé les différents problèmes que peuvent affronter ces jeunes filles, notamment le manque de confiance et l’estime de soi ainsi que des problèmes de santé tels que l’ostéoporose et les maladies cardiovasculaires.

La plateforme Taja Sport procède à la promotion du sport au féminin par le biais d’un site internet bilingue mais aussi un magazine biannuel digital complétement gratuit, qui en est à son deuxième numéro. Créée le 8 mars 2020, Taja Sport est une plateforme médiatique en ligne qui ambitionne de mettre en lumière les exploits sportifs féminins dans la région MENA, tout en promouvant le sport auprès des femmes et des jeunes filles de la région.

Pour sa part la MDJS, riche et forte d’une longue pratique en matière de promotion de la pratique sportive féminine et convaincue que le sport peut être non seulement un levier d’épanouissement mais également et surtout un outil d’inclusion, s’est immédiatement associée à cette initiative.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *