à Tamesna, la réalisation de 80 % des logements prévus a été confiée à des opérateurs privés.

Le projet d’aménagement de la ville nouvelle de Tamesna, destinée à accueillir à terme près de 250.000 habitants, va impulser fortement les actions menées par les secteurs public et privé en vue d’absorber les bidonvilles, a indiqué le président du directoire du groupe Al Ormane, Badr El Kanouni. «Pas moins de 50.000 logements sont programmés, dont 10.000 destinés à la résorption des bidonvilles», a dit M. El Kanouni dans un exposé présenté lundi devant SM le Roi Mohammed VI, à l’occasion de la présentation au Souverain de l’état d’avancement de ce projet.  Selon lui, 95 % des infrastructures de base, principalement les réseaux de voirie, d’assainissement, d’eau et d’électricité, ont été aménagées à ce jour alors qu’une station d’épuration sera réalisée incessamment. Le délai initial pour l’achèvement des travaux des infrastructures de base était prévu pour 2016. La ville nouvelle de Tamesna, qui s’étend sur une superficie globale de 840 hectares, accueille actuellement 13.000 personnes, a-t-il précisé, indiquant qu’à terme, la cité devrait accueillir 250.000 habitants et que la réalisation de 80% des logements prévus est confiée à des opérateurs privés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *