Affaire Dehiba : Le Maroc « étonné »

La Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA) a fait part de son «étonnement» suite à l’attribution de la nationalité française à l’athlète marocaine Hind Dehiba et sa sélection pour les J.O d’Athènes. Dehiba « était en contact jusque là » avec la FRMA et avait «donné son aval pour participer aux prochains J.O sous les couleurs de son pays d’origine, le Maroc», assure la FRMA dans un communiqué. Cité par l’AFP, le DTN de la FRMA, Aziz Daouda, a jugé «étonnant et offusquant que la naturalisation de Hind Chahid Dehiba se fasse de cette manière, le jour du dernier délai, et par une grande nation comme la France. » « Le Maroc a fourni de grands efforts de formation pour le cas de Hind Chahid Dehiba née à Bejaâd et formée à l’Institut marocain d’athlétisme », a ajouté M. Daouda. Le communiqué ajoute que « le Comité national olympique marocain a bel et bien engagé Hind Chahid Dehiba sur l’épreuve du 1500 m » en vue des JO d’Athènes et a « reçu son accréditation qui porte le numéro 353957. » Hind Dehiba, spécialiste du demi-fond, a reçu officiellement sa nationalité française, mercredi dernier, ce qui lui permet d’être sélectionnée pour les Jeux. Française depuis l’officialisation de sa naturalisation avec la parution du décret dans le journal officiel de mercredi, la coureuse du 1500 m est directement sélectionnée puisqu’elle a réussi les minima olympiques (4:03.72 pour 4:04.80), le 2 juillet dernier à Rome, temps qui fait d’elle la 10e performeuse de l’année. Agée de 25 ans, Dehiba est mariée à un Français d’origine marocaine, Fodil Dehiba, depuis mars 2003.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *