Algérie : 200.000 étudiants privés d’examens

Les examens de fin d’année sont bloqués dans de nombreux établissements universitaires en Algérie à cause de la grève illimitée observée par des enseignants du Conseil national des enseignants du supérieur (CNES) depuis le 13 mai dernier. Près de 200.000 étudiants n’ont pu passer leurs examens.
«La grève se poursuit dans de nombreux établissements de l’est, du centre et de l’ouest de l’Algérie. Le mouvement de protestation est renouvelé par les enseignants lors des assemblées générales qui se tiennent quotidiennement», a déclaré Farid Cherbal, coordinateur national adjoint chargé du Centre au quotidien "Le Soir d’Algérie".
Malgré une décision de justice ordonnant son annulation, la grève des enseignants de l’enseignement supérieur a été massivement suivie, d’après le syndicat. Les revendications socioprofessionnelles des enseignants universitaires se résument à la revalorisation des salaires, la promulgation du statut particulier de l’enseignant chercheur, le logement et le respect de l’exercice syndical ainsi que le droit de grève.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *