Brahim Hajjam poursuivi en justice

Le secrétaire général de l’association nationale et sociale des fils de martyrs et des disparus du Sahara marocain (ANSFMDSM), Brahim Hajjam, a été tabassé puis arrêté par deux policiers, samedi dernier devant la porte de sa maison à Sidi Slimane. C’est ce que raconte l’intéressé.
Après avoir passé toute la nuit du samedi à dimanche dans "un commissariat infecte" de Sidi Slimane, Brahim Hajjam fut transféré devant le procureur du Roi. On lui reprochait d’avoir agresser trois personnes, tous des voisins de Brahim Hajjam.
Toutefois, ces derniers ont catégoriquement nié avoir été agressés par le prévenu. Résultat : Brahim Hajjam fut poursuivi pour ivresse et atteinte à un fonctionnaire de l’Etat. Son procès est prévu pour le 20 juillet 2005. Moralement très affecté, Brahim Hajjam ignore toujours les raisons de son agression et son arrestation. Toutefois, il compte "aller jusqu’au bout pour obtenir l’inculpation de ses agresseurs".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *