Casablanca : Un ingénieur autrichien tente de se suicider à l’hôtel Farah

Est-il aliéné mental ou vient-il d’être pris d’une crise hystérique? C’est l’interrogation posée, hier vers 1h 30 mn du matin par les pensionnaires de l’hôtel Farah, à Casablanca (l’un des 5 sites attaqués par les attentats du 16 mai), quand un ingénieur de nationalité autrichienne, âgé de 58 ans, a commencé à crier et à délirer dans sa chambre n° 1020 située au 6ème étage, au point qu’il aurait tenté de se jeter par la fenêtre. Alertés, les éléments de la Protection civile sont intervenus pour l’empêcher de comettre l’irréparable. L’ingénieur autrichien en question a été évacué vers une clinique privée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *