Céréales : Le blé repart à la hausse avec 500.000 tonnes pour le Maroc

Le prix du blé sur le marché à terme européen (Euronext) est reparti à la hausse, lundi, dans le sillage du marché américain, toujours soutenu par une bonne demande internationale et par de nouvelles craintes concernant la récolte australienne, ont constaté les opérateurs.
«La pause aura été de courte durée. On est reparti vers des sommets», a précisé l’un d’eux. Jeudi et vendredi derniers, le cours du blé avait fléchi sur les marchés mondiaux, les investisseurs prenant leurs bénéfices après les records historiques établis les jours précédents. Certains acheteurs ont profité de cette accalmie dans les prix pour boucler quelques belles affaires durant le week-end. L’Irak a acheté 200.000 tonnes de blé aux Etats-Unis tandis que le Maroc s’est procuré plus de 500.000 tonnes de diverses origines. Cette vague d’achats a revigoré les marchés d’autant que l’Australie, deuxième exportateur mondial, attend toujours des précipitations à quelques jours de sa moisson (d’octobre à décembre). Selon de récentes estimations privées, la production australienne de blé se situerait entre 15 et 19 millions de tonnes contre 22,5 millions officiellement avancés. L’an dernier, l’Australie, affectée par une sévère sécheresse, avait engrangé moins de 10 millions de tonnes de blé contre 20 à 25 millions en année normale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *