Concertations tous azimuts sur le Sahara

Concertations tous azimuts sur le Sahara

Dans le cadre de cette démarche royale démocratique, participative et inclusive au sujet du projet d’autonomie du Sahara marocain, le Premier ministre, Driss Jettou, le président de la Chambre des représentants, Abdelouahed Radi, le président de la Chambre des conseillers,  Mustapha Oukacha, et le président du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (Corcas), Khelli Henna Ould Errachid, ont tenu au Cabinet royal les 29 et 30 janvier 2007, des réunions  consacrées à cette question. Un communiqué du Cabinet royal indique que ces rencontres s’inscrivent dans le cadre de la poursuite des larges et intenses consultations, menées sur les plans national et local, Ces consultations associent les partis politiques, le Corcas ainsi que les Chioukh et les notables des différentes tribus de la région et ce, dans la perspective de la finalisation prochaine de la proposition marocaine d’autonomie.
Les différentes réunions tenues au Cabinet royal sont intervenues suite à la soumission à la très Haute attention royale par les partis politiques et le Corcas de leurs mémorandums et conceptions sur la question. Au cours de ces rencontres, les quatre hauts responsables consultés ont demandé à Mohamed Moatassim, conseiller de SM le Roi, de porter à la très Haute attention royale leur ferme attachement à l’unanimité nationale sacrée autour de la marocanité du Sahara. Ils ont également rendu un vibrant hommage à la démarche royale consultative et réitéré leur pleine adhésion à l’audacieuse initiative royale relative aux provinces du Sud.
Ces hauts responsables n’ont pas manqué de réaffirmer la mobilisation constante, tant au niveau interne que sur le plan international, des institutions respectives gouvernementale, parlementaire et du Corcas, sous la conduite éclairée de SM le Roi, garant de la souveraineté du Royaume, de son unité nationale et de son intégrité territoriale. Ils ont également réitéré leur soutien indéfectible à la marche résolue sur la voie du parachèvement de l’édification de l’Etat de droit et des institutions, dans un Maroc moderne, développé et démocratique, attaché à ses constantes sacrées et à ses valeurs authentiques. Dans une adresse à la nation le 25 mars 2006, SM le Roi Mohammed VI a montré la voie pour une solution définitive au conflit autour du Sahara marocain. Une solution inspirée par le choix démocratique du Maroc et que le Souverain déclare «irréversible». L’essentiel de ce discours a été consacré au Corcas que le Souverain a qualifié de «jalon »  (…) essentiel pour ancrer la culture de la concertation «permettant de déboucher sur des propositions concrètes et pratiques» visant à traiter toutes les questions ayant trait aux provinces marocaines du Sud, l’intégrité territoriale et le développement économique, social et culturel.
Dans ce discours historique, le Souverain a également rappelé les consultations avec les partis politiques autour de l’autonomie des provinces du Sud du Royaume et qui ont franchi d’«importantes étapes» avant de lancer un appel aux populations du Sahara pour «engager une réflexion sereine et approfondie, et voir comment (elles) conçoivent le projet d’autonomie dans le cadre de la souveraineté du Royaume, de son unité nationale et de son intégrité territoriale».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *