Des parlementaires catalans défendent Ahmed Tommouhi

Différents partis politiques représentés au Parlement catalan ont décidé de défendre la cause du Marocain Ahmed Tommouhi victime d’une erreur de la justice espagnole qui l’a condamné en 1992 à 100 ans de prison pour une affaire de viol jamais prouvée. Réunis mardi au siège du Parlement à Barcelone dans le cadre de la commission des «recours», les groupes parlementaires se sont engagés à examiner tous les recours possibles pour que ce Marocain, qui a purgé 15 ans de prison pour un crime jamais commis, recouvre sa dignité et son honneur bafoué par une justice peu clémente. Ces groupes parlementaires ont sollicité, en présence du Marocain Ahmed Tommouhi, l’avis d’un expert en l’occurrence l’ancien procureur en chef de Catalogne, José Maria Mena sur les moyens légaux de manœuvre que permet la législation espagnole dans ce genre d’affaires.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *