Deux frères marocains remis en liberté dans l’enquête sur le 11 mars

Le juge espagnol Juan del Olmo a décidé lundi la mise en liberté de deux frères marocains suspectés d’implication dans les attentats du 11 mars à Madrid, dont l’un reste placé sous contrôle judiciaire, a-t-on appris de sources judiciaires. A l’issue d’une audition de deux heures, le juge J. del Olmo a relâché Abdennabi Cheddadi, qui avait été interpellé vendredi près d’Almeria (sud de l’Espagne) et auquel il est demandé de signaler à la justice toute sortie du territoire espagnol. Le juge a également accepté une demande du procureur de mettre en liberté son frère, Mohamed Cheddadi, qui avait été placé en détention le 23 mars pour son implication présumée dans les attentats qui ont fait 191 morts. Soupçonné de « collaboration ou appartenance à une organisation terroriste », Mohamed Cheddadi restera soumis à un contrôle judiciaire hebdomadaire, selon les mêmes sources.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *