Forum social mondial (FSM) de Dakar : Violation flagrante de la charte du Forum

Des acteurs associatifs marocains présents au Forum social mondial (FSM) de Dakar ont dénoncé, lundi, les agissements anti-démocratiques de sbires du Polisario pris en flagrant violation de la charte du Forum qui consacre un espace de débat démocratique de convivialité et d’échanges d’idées. Des éléments du Polisario, épaulés par des lobbies espagnols hostiles au Maroc, ont interdit, lundi après-midi, à de jeunes acteurs associatifs marocains l’accès à un atelier du Forum qu’ils entendaient ériger en tribune de propagande au sujet de la question du Sahara. La presse marocaine a été également interdite d’accès à l’atelier, contrairement à la presse espagnole appelée en renfort pour une opération de propagande qui fait entorse aux règles régissant cet espace de dialogue démocratique. «A l’occasion de cet atelier, il a été constaté que l’accès a été interdit à certains participants sous le prétexte arbitraire qu’ils font partie de la délégation marocaine», indique le communiqué signé par le Conseil national des Marocains établis au Sénégal (CNSM), présent au Forum avec plusieurs associations et organisations syndicales marocaines. Cette interdiction est une violation flagrante de la charte du Forum social mondial, notamment ses articles 1,4, 9 et 10, et une pratique discriminatoire contraire à l’esprit même du Forum, indiquent les signataires du communiqué, précisant que plusieurs autres violations de la charte ont été commises par les mercenaires et leurs soutiens espagnols, comme «l’affichage des drapeaux et les slogans politiques», interdits par la charte du Forum. «Des attitudes irrespectueuses et intimidantes ont été relevées à l’endroit de femmes marocaines participantes, originaires du Sahara», indique le communiqué, rendu public auprès des participants au Forum social mondial.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *