Grève de la faim des enseignants algériens

Les enseignants contractuels algériens affiliés au Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP), ont entamé lundi, une grève de la faim illimitée après avoir épuisé toutes les autres formes d’action pour faire aboutir leurs revendications, annoncent des sources syndicales. Un groupe d’une cinquantaine de cadres représentant le syndicat national des contractuels, venus de différentes wilayas du pays, se sont rassemblés lundi au siège du SNAPAP à Alger pour dénoncer «la précarité» que vit cette catégorie d’enseignants, dont un grand nombre, affirment ces sources, n’ont pas touché leurs salaires depuis des mois. Ils sont plus de 1400 enseignants contractuels à Béjaïa à n’avoir pas eu droit à une rémunération depuis trois ans, a indiqué Meriem Maârouf, porte-parole du Conseil national des contractuels.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *