La fondation Anna Lindh prime quatre journalistes

La Conférence ministérielle euro-méditerranéenne sur la culture, réunie les 29 et 30 mai à Athènes, a choisi d’inaugurer ses travaux en remettant le prix de la Fondation Anna Lindh du meilleur journaliste aux quatre lauréats de l’année 2008. En ouvrant cette cérémonie aux côtés des ministres grec et slovène de la Culture, le président de la Fondation, André Azoulay, conseiller de SM le Roi, a expliqué que «pour combattre le choc des ignorances, des idées reçues et des stéréotypes, la Fondation Anna Lindh avait créé un prix annuel qui honore les journalistes qui ont su mettre leur talent et leurs convictions au service de l’altérité et de la résistance à toutes les formes d’extrémisme et de xénophobie». Ce prix, décerné chaque année à deux journalistes de la rive Sud et à deux journalistes de la rive Nord de la Méditerranée, comprend un trophée et une somme de 5000 euros remis à chaque lauréat. Le jury international qui avait cette année à départager une centaine de journalistes présélectionnés, a choisi Jamila Zekhini (Belgique) et Uros Serkl (Slovénie) pour le Nord et Gideon Levy du quotidien israélien Haaretz et Vercihan Ziflioglu du Turkish Daily News pour le Sud. Le Maroc a été représenté à cette conférence par la ministre de la Culture, Touriya Jabrane.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *