Le PPS sollicite l’intervention du CNDH afin d’enquêter sur les événements de Gdim Izik.

Suite à l’évaluation des rencontres tenues le week-end dernier dans plusieurs villes, le PPS souligne l’importance d’approfondir le dialogue avec les différentes catégories de la société, et d’écouter leurs revendications et suggestions concernant les réformes constitutionnelles, politiques et institutionnelles, indique un communiqué du PPS. Afin que le parachèvement de l’intégrité territoriale demeure au cœur du projet démocratique, le parti estime nécessaire de prendre des initiatives pour restaurer la confiance, assurer la mobilisation nécessaire pour le traitement des séquelles du camp Gdim Izik à travers la réparation du préjudice de certaines catégories de la population locale, le respect des droits de l’Homme et du droit à un jugement juste pour les personnes suspectées d’avoir commis des actes incriminés. Le bureau politique défendra ces revendications auprès des autorités publiques compétentes, et sollicitera l’intervention du Conseil national des droits de l’Homme afin d’enquêter sur les événements du camp Gdim Izik, ajoute le communiqué, soulignant que des membres du bureau politique ont été chargés de suivre cae dossier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *