Les députés espagnols votent sur deux motions contradictoires sur l’Irak

Les députés espagnols devaient voter mardi à bulletins secrets sur deux motions, l’une présentée par le Parti Populaire (droite, au pouvoir) et l’autre par l’opposition, qui respectivement défendent et condamnent la stratégie américaine pour l’Irak. Le fait que le vote soit à bulletins secrets pourrait donner la mesure d’éventuelles divisions au sein du PP du président du gouvernement José Maria Aznar, majoritaire au Parlement, quant à l’alignement espagnol sur les Etats-Unis dans la crise irakienne. Le texte du PP défend la nouvelle résolution de l’Onu proposée par Washington, Londres et Madrid. La motion de l’ensemble des 11 partis d’opposition demande au gouvernement de prendre en compte « la volonté exprimée par des millions de citoyens d’obtenir le désarmement de l’Irak de façon pacifique », lors de manifestations d’ampleur historique le 15 février. Le texte considère « dépourvue de justification » la décision de M. Aznar de soutenir une nouvelle résolution « permettant l’usage de la force contre l’Irak » et « demande instamment au gouvernement de rectifier sa position (et) de défendre lors de la prochaine réunion du Conseil de sécurité (…) un programme d’inspections renforcées pour obtenir un désarmement vérifiable de l’Irak ». M. Aznar de son côté a dirigé lundi une réunion extraordinaire du comité directeur de son parti devant lequel il s’est livré à un long et vigoureux plaidoyer justifiant sa stratégie et a appelé ses troupes à la loyauté face à l’opposition.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *