Les diplômés chômeurs bastonnés à Rabat

Quelque 600 militants de l’Union des groupes des cadres supérieurs au chômage (UGCSC) se sont heurtés, les mercredi, jeudi et vendredi derniers à Rabat, aux forces de l’ordre. L’UGCSC avait décidé d’organiser un sit-inmercredi devant la gare de Rabat-ville et une marche vers Bab Soufaraâ, «une manière d’interpeller Driss Jettou qui a chargé un des Conseillers à dialoguer avec nous, et ce depuis presque deux ans », affirme-t-on auprès des manifestants. Regroupés devant la Mosquée As-Sounna, non loin de la gare Rabat-ville, les manifestants ont constaté une forte mobilisation des forces de l’ordre. Des camions de la Compagnie mobile d’intervention (CMI) et des Forces auxiliaires étaient postés tout autour de la zone de la manifestation . Une quinzaine de diplômés chômeurs avaient décidé de s’immoler par le feu. Parmi eux, une fille. Ils en ont été empêchés par des militants et de simples citoyens. Jeudi, les diplômés chômeurs ont tenu à organiser une autre marche. Ils ont eu droit à un traitement beaucoup plus sévère. Encerclés dans la Maison de la Culture, en face du théâtre Mohammed V, ils ont été la cible de coups de matraque. Vendredi, trois militants ont été arrêtés et conduits vers le poste de police où ils auraient été sérieusement maltraités.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *