Liban : Un Marocain condamné à mort

Le Marocain Jamal Abdel Khaleq Bazazi, accusé d’avoir volé et tué un changeur à Beyrouth pour acheter des armements destinés à attaquer l’ambassade des Etats-Unis au Liban, a été condamné à mort jeudi par la Cour criminelle, a-t-on indiqué de source judiciaire. Le verdict prononcé contre Bazazi, 23 ans, qui souffre de troubles mentaux selon son avocat, est susceptible d’appel, selon une source judiciaire. Selon le jugement, le jeune homme, entré illégalement au Liban, avait contacté le Hezbollah et exprimé sa volonté de mener le jihad contre Israël. Mais la formation chiite a décidé de le refouler du Liban après une période d’observation de quatre mois sous les auspices du Jihad islamique en Palestine, groupe palestinien allié au Hezbollah. Le jeune homme a alors pris la fuite et planifié, avec Noureddine, un ami algérien , dont on ignore l’identité complète, de dépouiller un changeur afin d’acheter des roquettes de type Law à Tripoli, ville sunnite du nord du Liban, pour attaquer l’ambassade des Etats-Unis. Bazazi a été arrêté le 10 septembre 2002 après le meurtre d’un changeur à Dora, dans la banlieue nord de Beyrouth.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *