L’OMDH s’est solidarisée avec sa présidente contre Al Massae.

C’est une réaction qui fera date. Le conseil national de l’Organisation marocaine des droits de l’Homme (OMDH) s’est solidarisé avec sa présidente, Amina Bouayach, contre l’atteinte portée à son encontre par le quotidien arabophone Al Massae. Dans un communiqué rendu public le 24 octobre, le conseil national de l’OMDH, et après avoir rappelé l’engagement de l’association dans la défense de la liberté d’expression et du droit des journalistes à s’exprimer librement afin de construire un Etat démocratique, a exprimé son indignation face à la publication, sur les colonnes d’Al Massae, d’un article portant des allégations mensongères et diffamatoires à l’égard de Mme Bouayach. «Le conseil a remarqué que la personne concernée est habituée à pratiquer la diffamation et provoquer d’une manière préméditée la confusion entre la vérité et le mensonge et à violer la déontologie professionnelle dont l’incitation à la haine contre ses confrères et le refus de publier les démentis émanant de responsables et d’acteurs publics ainsi que l’atteinte à la réputation de personnes et d’organismes d’une manière sélective…», a souligné le conseil national de l’OMDH dans son communiqué.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *