Londres : Réda Chami contre la taxe ADP

Lors de sa visite de travail qu’il effectue au Royaume-Uni, le ministre du Commerce, de l’industrie et des nouvelles technologies, Ahmed Réda Chami, a souligné que la partie britannique s’est montrée sensible aux préoccupations formulées par le Maroc au sujet de la récente décision du gouvernement britannique de doubler la taxe ADP (Airport Duty Passenger) pour les pays non européens, en la portant de 20 à 40 livres sterling. «Cette taxe pénalise gravement le Maroc», a dit le ministre, notant que le dialogue se poursuit pour régler cette question. Les professionnels marocains et britanniques du secteur du tourisme estiment qu’il est injuste d’appliquer une telle taxe au Maroc, un pays lié à l’Union européenne par un accord Open Sky. Le Maroc, qui est également signataire de l’accord européen de l’aviation civile, fait pratiquement partie intégrante du système aérien de l’UE, indiquent ces professionnels.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *