Nouveaux incendies au Portugal

Le Portugal fait toujours face à une résurgence des incendies dans des zones où la situation semblait pourtant contrôlée quelques heures plus tôt, alors que le feu a déjà dévasté des dizaines de milliers d’hectares et fait 14 victimes. La Direction générale des forêts (DGF) a estimé que les incendies qui ravagent depuis dix jours le Portugal ont porté à 162.000 le nombre d’hectares de forêts et de broussailles brûlés depuis le début de l’année. Près de 67.000 ha sont partis en fumée entre le 21 juillet et le 3 août, selon ces chiffres provisoires. La situation était toujours préoccupante dans le parc naturel protégé de la chaîne montagneuse Serra Da Estrela, qui culmine à 2.000 mètres, où un nouveau départ d’incendie a été enregistré. Selon le président du Parc, Fernando Matos, depuis la semaine dernière, « près de 500 hectares sont partis en fumée dans la réserve biogénétique (du Parc) », qui contient des espèces rares. D’autres incendies sévissaient toujours dans les régions de Guarda, Santarem (centre), Viseu (nord-est), Evora et Serta (sud), où plus de 200 pompiers, soutenus par quelque 50 engins et des moyens aériens luttaient toujours contre les flammes en fin d’après-midi. Dans les environs de Serta, le village de Macial da Estrada, près de la petite chaîne de montagne de Sao Domingos, où habitent essentiellement des personnes âgées, a dû être évacué. « C’est une zone de pins très compacte », ce qui complique le travail des pompiers, a indiqué Gil Martins, coordinateur national des opérations de secours. Dans d’autres régions du pays, les pompiers portugais restent en état d’alerte pour prévenir toute résurgence des incendies, le vent étant leur principale préoccupation. L’état de catastrophe nationale a été déclaré dans deux nouveaux districts régionaux, à Bragance (nord) et à Coimbra (centre). Ces deux zones viennent s’ajouter à six autres districts susceptibles de bénéficier d’aides exceptionnelles. Par ailleurs, les autorités portugaises poursuivaient la chasse aux incendiaires. La police judiciaire a annoncé jeudi avoir arrêté sept personnes soupçonnées d’avoir mis le feu intentionnellement, portant à 33 le nombre d’interpellations depuis le début de la semaine. Sur le terrain, les opérations de solidarité se mettent en place pour aider les sinistrés mais également pour soutenir les soldats du feu qui combattent sans relâche les flammes depuis la semaine dernière. Le réseau ferroviaire portugais reste très perturbé par les incendies. Les trains de la ligne de chemins de fer qui traversent la région Beira Baixa (centre) accusaient jeudi des retards de près de deux heures, selon la Refer, société chargée de gérer le réseau ferroviaire portugais.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *