Obsèques émouvantes des victimes de l’incendie de Lissasfa

Les obsèques des victimes de l’incendie qui s’est déclaré, samedi à Casablanca, dans une usine de fabrication de matelas, ont eu lieu dimanche après la prière du Dohr au cimetière Er-Rahma de la ville, en présence notamment de Brahim Frej, chambellan de SM le Roi et d’une délégation ministérielle. Les funérailles se sont déroulées dans un climat de piété et de recueillement, en présence également de Chakib Benmoussa, ministre de l’Intérieur, Ahmed Toufiq, ministre des Habous et des Affaires islamiques, Khalid Naciri, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, et Jamal Rhmani, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Après la prière du  mort à la mosquée du cimetière, Ahmed Toufiq a donné lecture au message de condoléances et de compassion adressé par SM le Roi Mohammed VI aux familles des victimes et des blessés du sinistre. Dans ce message, SM le Roi souligne avoir appris avec une profonde affliction et une vive émotion la triste nouvelle de cet incendie tragique qui a fait plusieurs morts et blessés parmi les fidèles sujets du Souverain, qui s’acquittaient de leur devoir professionnel. Le Souverain exprime, en cette circonstance douloureuse, sa compassion aux familles des victimes innocentes et des blessés, priant Dieu de leur accorder réconfort et consolation suite à cette perte cruelle et d’accueillir les victimes en Son Vaste Paradis, souhaitant un prompt rétablissement aux blessés. SM le Roi affirme partager la douleur des familles éplorées, leur réaffirmant la sollicitude constante dont le Souverain les entoure. Le Souverain a décidé la prise en charge des frais d’hospitalisation, des soins médicaux des blessés et ceux relatifs à l’enterrement des victimes. Ont aussi assisté à ces obsèques, marquées par la lecture de la Fatiha et des prières élevées pour le repos de l’âme des victimes, Mohamed Kabbaj, wali de la région du Grand Casablanca et Redouane Benchekroune, président du Conseil régional des Ouléma ainsi que des membres des familles des victimes et plusieurs personnalités civiles et militaires. Cinquante cinq personnes ont été tuées et 17 autres blessées dans cet incendie qui s’est très vite propagé aux quatre étages de l’usine où se trouvaient près de 100 employés.

Malgré les instructions Royales  pour la prise en charge des frais d’enterrement des 55 victimes de l’incendie de Casablanca, à la morgue, les familles ont été obligées d’apporter, à leurs frais, des linceuls.  Un tableau affiché dans la salle où avaient lieu les prélèvements pour l’identification ADN,  appelait les familles à ramener les linceuls avant de venir  à la morgue (voir photo). 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *