Opération politique à Ouled Taïma

Député d’Ouled Taïma dans la région de Taroudant depuis plusieurs mandatures, Haj Ali Kayouh vient de passer armes et bagages à l’Istiqlal après avoir été une figure importante du PND de Abdallah Kadiri avec lequel il s’entendait de moins en moins. Affaire d’humeur et d’air du temps. Le transfuge, par ailleurs président de la Chambre d’agriculture d’Agadir, ne s’est pas offert tout seul. Son fils Abdessamad également député, des conseillers à la deuxième Chambre acquis à sa cause irrésistible et quelques présidents de commune de la région dévoués lui ont emboîté le pas. C’est toute la tribu de ce notable qui a fait fortune dans l’agriculture qui s’est découverte tout d’un coup une âme istiqlalienne. L’événement est si important que le leader de l’Istiqlal a fait le week-end dernier une virée dans les terres électorales de Kayouh. Tout le monde est content : Abbas El Fassi à l’idée d’avoir réalisé une belle affaire politique dans une région où le parti était toujours sous-représenté et le patriarche Ali Kayouh, a la certitude d’avoir gagné un parti solide où il se sentira bien encadré au cas où les vents du sud seraient impitoyables…

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *