Oujda à l’heure des villas économiques

Oujda à l’heure des villas économiques

Les habitants de la ville d’Oujda auront bientôt leurs villas économiques. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a lancé mercredi à Oujda la première tranche du projet de construction de villas économiques. Ce programme consiste en la construction de 9.300 villas économiques dans  les villes de Tanger, Tamesna (préfecture Skhirat-Témara), Meknès, Agadir,  Marrakech et Oujda. Réalisé par des établissements publics tels le Holding  d’aménagement Al Omrane et l’Erac-Sud, l’Erac-Tensift, l’Oriental et le  Nord-Ouest, ce programme sera étendu à d’autres villes du Royaume. La superficie de ces villas varie entre 150 et 200 mètres carrés et les prix  de vente entre 600.000 et 700.000 DH. Sur le plan urbanistique, ce sont des résidences fermées, privilégiant la circulation piétonne à l’intérieur du périmètre et des ouvrages collectifs  (piscine, espaces de jeux pour enfants…). Cette formule intègre l’écologie  avec des éclairages publics au solaire.
A cette occasion, le Souverain a lancé les travaux de construction et de  viabilisation des villas économiques Riyad Isly, le programme "Al Afak" pour  le relogement des ménages bidonvillois et celui visant l’éradication du  bidonville de "Sidi Zyane", à Oujda, avec un montant de 361 millions DH.
Concernant le projet de villas économiques, il vise la réalisation d’un  produit répondant aux attentes et aux besoins d’une grande frange de la  population qu’est la classe moyenne représentée par des milliers de  fonctionnaires et d’employés du secteur privé. Un intérêt particulier a été  accordé à l’architecture de ces unités de logement. A cet effet, un concours  d’architecture a été lancé par les opérateurs publics avec, pour principal  objectif, un aménagement subtil de l’espace disponible pour une habitabilité  maximale.
Réalisé sur une superficie de 20 ha avec une enveloppe budgétaire de l’ordre  de 198,82 millions DH assurée par l’ERAC de l’Oriental, ce projet prévoit  l’édification d’un complexe résidentiel, composé d’un premier programme de 461  villas économiques dans le secteur nord de la ville sur une superficie de 20 ha.
Ce projet, qui sera réalisé dans un délai de 30 mois, porte aussi sur la  construction d’un centre commercial, des administrations, d’un groupement  scolaire et d’une mosquée. S’agissant du programme intégré "Al Afak", il vise le relogement des  ménages bidonvillois et la réalisation d’un programme de faible valeur  immobilière (VIT). Cette opération à laquelle a été consacré un montant de près de 131  millions DH, consiste en la réalisation, au quartier Dhar Lamhalla de 406  logements de faible VIT, et d’un projet de relogement des ménages bidonvillois  comprenant 200 logements mono-familiaux et 84 lots bi-familiaux.
Par la suite, le Souverain a procédé à la remise des attestations d’attribution de lots équipés à certains bénéficiaires du programme de relogement "Ville sans bidonvilles Sidi Ziane".
Ce programme d’une valeur de 31 millions DH vise l’éradication du bidonville Sidi Ziane par l’attribution aux ménages concernés de 574 lots équipés sur un ensemble de 678 lots, sur un terrain au centre-ville de 11 ha.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *