Partis politiques : Le PJD fustige Mustapha Mansouri

Le groupe parlementaire du Parti de la justice et du développement (PJD) a choisi de faire de l’opposition dans les médias à la place de l’hémicycle. En attendant l’ouverture de la session parlementaire du printemps, le président du groupe, Mustapha Ramid, fait ses reproches au gouvernement à travers des communiqués envoyés aux différents organes de presse. Le dernier date du vendredi 4 avril. Le texte signé par l’avocat et député islamiste fustige le président de la Chambre des représentants, Mustapha Mansouri, suite à une rencontre présumée entre ce dernier et le vice-ministre israélien des Affaires étrangères. «Le groupe parlementaire du PJD tout en rappelant les crimes de l’entité sioniste et le génocide qu’elle commet à l’égard du peuple palestinien, condamne fermement toute rencontre avec un symbole de cette entité de quelque responsable marocain que ce soit et toute invitation à l’un d’entre eux (NDLR, les responsables israéliens) de visiter le Maroc», indique le communiqué. Rappelons que des médias israéliens avaient fait état d’une rencontre qui aurait eu lieu entre le président de la première Chambre du Parlement marocain et le responsable diplomatique israélien. Une information qui n’a encore été ni confirmée ni infirmée par Mustapha Mansouri. Les responsables du parti islamiste auraient dû appliquer le principe coranique selon lequel, il faut s’assurer de la véracité d’une information avant de juger les gens et ce afin d’éviter de causer un tort à quelqu’un en se basant sur une rumeur. «Ô vous qui avez cru! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait», verset 7 – Sourate Al-Hojourate.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *