Pas de visas pour les professeurs d’arabe marocains

Des enfants marocains en Catalogne (Nord-Est d’Espagne) ne peuvent assister aux cours d’arabe et d’éducation islamique à cause de l’absence de leurs professeurs empêchés de venir en Espagne faute de visas, rapporte jeudi le quotidien madrilène El Mundo.
Depuis le 25 décembre 2001, les 20 professeurs de langue arabe qui avaient sollicité aux consulats espagnols au Maroc des visas pour pouvoir donner des cours d’arabe au profit des enfants d’immigrés, attendent toujours une réponse positive de la part des autorités espagnoles, précise le journal. La procédure de délivrance de visas se prolonge depuis un an environ, note le journal qui rappelle la conclusion en 1980 entre le Maroc et l’Espagne d’un accord en vertu duquel la Fondation Hassan II pour les Marocains à l’étranger prend en charge l’enseignement des enfants de la communauté marocaine vivant en Espagne. Les professeurs, qui touchent régulièrement leurs salaires depuis un an, n’ont pu exercer en Espagne faute de visas, indiqué à El Mundo, de sources proches du consulat général du Maroc à Barcelone. Aucune raison n’a été donnée de la part des autorités espagnoles pour justifier ce retard qui porte un énorme préjudice aux enfants marocains avides d’apprendre la langue arabe et la culture de leur pays, remarque El Mundo.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *