Plus de 70 immigrants clandestins arrêtés en Espagne

Vingt-et-un Africain, accompagnés de deux bébés, ont été interpellés samedi et dimanche près de Tarifa (sud de l’Espagne) où ils avaient débarqué clandestinement samedi à l’aube, a annoncé la garde civile, et 56 autres immigrants ont été arrêtés à El Ejido dimanche.
Un premier groupe de 11 adultes et deux bébés avait été découvert par la garde civile dès samedi à la mi-journée, quelques heures après leur débarquement sur une plage de Tarifa. Parmi eux, se trouvaient trois femmes enceintes, dont l’une a été hospitalisée à la demande de la Croix-Rouge.
Dimanche, les membres de la garde civile qui avaient continué à fouiller le secteur à la recherche d’autres immigrants clandestins arrivés à bord de la même embarcation, ont découvert un second groupe de 10 personnes, également originaires d’Afrique noire.
L’une d’entre elles, une femme enceinte, a été envoyée dans un centre de soins.
Dans le port d’El Ejido, plus à l’est sur la côte méridionale de l’Espagne, la police a arrêté dimanche à l’aube les 56 occupants d’une embarcation gonflable au moment où ils tentaient de gagner la terre ferme. Onze mineurs se trouvaient parmi ces immigrants, originaires du Maghreb et d’Afrique noire, selon la police, qui a placé les adultes en détention avant leur rapatriement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *