Ports : vers un plan de départ volontaire

Après deux rounds, le Premier ministre est-il en train de débloquer la crise portuaire ? Hier, le syndicat des dockers a envoyé au ministère de tutelle une série de propositions comportant des avancées notables. Les syndicats exigent une garantie de travail effectif pour 800 dockers qui seront employés par la Somaport (celle-ci vient d’obtenir les autorisations nécessaires pour exercer). Le reliquat des 290 travailleurs restant pourront opter entre le départ volontaire, le redéploiement vers la SODEP ou l’Agence maritime. La prochaine rencontre entre les deux partis qui pourrait avoir lieu s’avère donc cruciale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *