Sans macaron, l’accès au CHU est interdit

L’entrée au CHU Ibn Rochd à Casablanca ne se fait plus selon les normes requises. Une anarchie totale caractérise le passage du seuil de ce centre hospitalier à cause des mesures draconiennes de sécurité. Certes, il y a eu des bavures, des vols, mais cela ne justifie pas un cloisonnement du CHU devant les professionnels eux-mêmes.
Des médecins et des enseignants se sont vu interdire l’accès au CHU par les types chargés du contrôle de l’entrée, sous prétexte d’instructions venues d’en haut. Bien que les professionnels exhibent leurs papiers d’identité, ils sont interdits de passer s’ils ne disposent pas du fameux macaron, une sorte d’autocollant fixé en haut du pare-brise de la voiture du concerné. Cette situation a suscité la colère chez certains médecins et enseignants qui ont été surpris par la nature policière de ces mesures de sécurité. «Ils auraient au moins dû nous prévenir», commente un médecin de la place.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *