Une autre à Casa

Initiée par le Syndicat national de l’enseignement (branche du Congrès national ittihadi), une manifestation de protestation contre l’attaque militaire de l’armée espagnole a eu lieu devant le complexe sportif Mohamed Zefzaf, Maârif. Un peu plus tard, de nombreux citoyens se sont mêlés de facto aux protestataires dans un esprit de nationalisme pas étranger au peuple marocain. L’acte de l’Espagne, notre voisin du nord, est expliqué par les citoyens comme étant pire qu’une agression. Ils étaient unanimes à lier ce qui s’est passé aux problèmes des accords de pêche et à une certaine nostalgie hégémonique et colonialiste. Car «la marocanité de l’îlot, documents et preuves à l’appui, est historiquement et légitimement incontestable», commente un membre du syndicat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *