Daniel Galvan devrait purger sa peine en Espagne

Daniel Galvan devrait purger sa peine en Espagne

Le gouvernement espagnol a accordé, vendredi, son autorisation pour que le dénommé Daniel Galvan Fina, condamné à 30 ans de prison au Maroc pour pédophilie et dont la grâce lui a été retirée, puisse purger le reste de sa peine en Espagne.

Le Conseil des ministres espagnol « autorise que le dénommé Daniel Galvan puisse purger le reste de sa peine, infligée par les autorités judiciaires marocaines, dans une prison espagnole », souligne un communiqué de la Présidence du gouvernement espagnol.

Toutefois, précise la même source, cette mesure reste subordonnée à la décision devant être prise à ce sujet par l’Audience nationale, la plus haute juridiction pénale espagnole.

Après son arrestation le 5 août dernier à Murcie suite à un mandat d’arrêt international lancé par le Maroc, Daniel Galvan a été renvoyé en prison sur décision du juge de l’Audience nationale pour « risque de fuite et pour la gravité des crimes », commis au Maroc.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *