Forbes Magazine déballe le tapis rouge à SM le Roi Mohammed VI

Forbes Magazine déballe le tapis rouge à SM le Roi Mohammed VI

La visite de travail aux Etats-Unis de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’invitation du Président Barack Obama constitue un événement « historique » dans le riche partenariat entre le Maroc et l’Amérique, qui accueille ainsi un « allié clé et un Souverain ayant initié des réformes audacieuses et installé Son pays dans la normalité démocratique », écrit mardi la publication américaine de référence, Forbes Magazine.

« La visite aux Etats-Unis du Roi Mohammed VI, un allié clé de Washington et un réformateur audacieux offre l’opportunité de consolider les bases d’un partenariat renouvelé entre les deux Nations », souligne l’auteur de cette analyse, Richard Miniter, un spécialiste de la région du Moyen-Orient et d’Afrique du nord, ayant signé plusieurs bestsellers sur la célèbre liste du New York Times.

Les réformes « démocratiques » mises en oeuvre par Sa Majesté le Roi constituent de par leur portée « un cas unique en leur genre dans la région et dans le continent africain dans son ensemble », souligne M. Miniter, rappelant que le Souverain avait proposé, en juillet 2011, un projet de Constitution avant-gardiste auquel le peuple marocain dans son écrasante majorité a répondu par un plébiscite populaire.

Cette Loi fondamentale se distingue par son caractère éminemment inclusif, en ce sens qu’elle veille scrupuleusement à protéger les droits des femmes et le statut des minorités religieuses, notamment chrétienne et juive, dans le cadre d’une approche qui fait défaut dans les autres pays de la région, note Forbes Magazine.

La nouvelle Constitution a également consolidé les prérogatives de l’institution législative et du gouvernement, dans un cadre favorable au multipartisme qui s’exprime dans la normalité et la transparence démocratique aussi bien lors des élections législatives que locales, avec en toile de fond une presse libre qui couvre la « mêlée politique » sous ses différents aspects, poursuit Richard Miniter.

D’un point de vue géostratégique régional, Forbes Magazine met en avant la haute portée de la stratégie holistique mise en place par Sa Majesté le Roi pour barrer la route à l’extrémisme religieux, une approche judicieuse qui a montré toute son efficience en interne et qui se révèle aujourd’hui un rempart régional contre les groupes terroristes qui sévissent dans la région sahélo-saharienne et en Afrique en général, une région d' »une extrême importance pour la sécurité nationale américaine ».

Richard Miniter a, dans ce contexte, mis en avant la décision du Souverain de former 500 imams maliens au Maroc, dans le cadre d’une stratégie fidèle à la profondeur des relations spirituelles entre le Royaume et le Mali, et d’une démarche qui s’inscrit en droite ligne d’une autre initiative royale audacieuse qui avait porté sur la formation au Maroc de plusieurs dizaines de Mourchidates, en conformité avec une vision prônant le juste milieu et la modération en toute chose.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *