Forum de négociation entre experts: Les contributions nationales pour la COP22 au centre du débat

Forum de négociation entre experts: Les contributions nationales pour la COP22 au centre du débat

Le Forum de négociation entre experts en vue de la tenue de la COP22 se tient aujourd’hui à Rabat. L’objectif étant, selon les initiateurs, «d’examiner les composantes d’atténuation et d’adaptation des CDN/NDC (contributions prévues déterminées au niveau national) avec une importance égale donnée aux deux».

Le tout à travers des discussions portant sur des thèmes similaires (moyens de mise en œuvre, coordination avec les différents acteurs, liens avec les autres agendas mondiaux, renforcement des capacités et accès à la finance).
Les contributions et points de vue d’experts techniques sur un large éventail de sujets devraient, selon la même source, mener à des recommandations concrètes orientées vers l’atteinte des résultats.

En détail, le forum se concentre aussi bien sur les questions politiques transversales que sur les aspects techniques des CDN/NDC individuels. L’objectif étant d’instaurer un cadre favorable à fournir des orientations sur l’approche de mise en œuvre de la décision 1/CP.21 et de l’accord de Paris par rapport aux CDN/NDC.
Le forum discute aussi du lien entre la mise en œuvre des CDN/NDC et l’agenda mondial de l’action climatique comme piste d’appui à l’augmentation de l’ambition des pays, l’accélération de l’action à la fois pré et post-2020 et l’implication des acteurs étatiques et non-étatiques. Il examine également la manière dont la mise en œuvre des CDN/NDC peut appuyer l’agenda 2030 pour le développement durable.

A travers des panels de discussion réunissant officiels, organisations internationales et experts, le forum offre un espace de dialogue et d’échange pour les pays afin de partager des informations sur les objectifs, hypothèses et méthodes de mise en œuvre de leur CDN/NDC.
Ce forum se tient en présence, entre autres, de Hakima El Haite, ministre de l’environnement, Nizar Baraka, président du CESE, Philippe Poinsot, représentant du PNUD et Michael George Hage, représentant de la FAO.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *