Insuline danoise : la volte-face gouvernementale

Insuline danoise : la volte-face gouvernementale

Coup de théâtre. Le gouvernement vient d’annuler la mesure de défense commerciale pour la protection de l’insuline «made in Morocco». Après avoir instauré un droit à l’importation contre l’insuline d’origine danoise accusée de pratiques anticoncurrentielles, voilà que le gouvernement Benkirane revient sur sa décision.

Mohamed Boussaid, ministre de l’économie et des finances, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, ainsi que El Houssaine Louardi, ministre de la santé, viennent de signer une décision supprimant le droit imposé aux importations danoises afin de protéger la production locale d’insuline par le laboratoire Sothema. Si les raisons de cette décision, déjà entrée en vigueur, ne sont pas encore connues, la rapidité avec laquelle l’annulation du droit a été faite suscite déjà plusieurs interrogations. En effet, l’instauration du droit antidumping de 13,89% sur les importations d’insuline date du mois d’août 2014. Moins d’une année donc, le droit en question est abrogé par le gouvernement.

C’est d’autant plus étrange que le gouvernement devait maintenir initialement ce droit pour une période minimum de 5 années. Que s’est-il passé entre-temps ? Y a-t-il eu un quelconque arrangement entre les parties concernées? Il s’agit dans tous les cas d’un rebondissement très peu attendu dans cette affaire.

Pour rappel, le dossier avait éclaté en 2012 lorsque Sothema, le seul producteur national de l’insuline, a déposé une requête auprès des autorités concernées pour la mise en place de mesures de défense commerciale. L’enquête antidumping ouverte par le ministère du commerce extérieur a donné raison au laboratoire marocain.

Dans la foulée, un droit provisoire de 17,12% a été appliqué en avril 2014 durant quatre mois sur les importations danoises. Trois mois plus tard, un droit antidumping définitif de plus de 13% a été instauré par le gouvernement.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *