La future reine Victoria épouse un roturier

La future reine Victoria épouse un roturier

Stockholm, pavoisée aux couleurs jaune et bleu du royaume, s’apprète à marier samedi la princesse héritière Victoria de Suède avec son ancien professeur de gymnastique Daniel Westling, en présence de familles royales du monde entier. Même si l’agitation liée à la noce et à son coût ont avivé les critiques, la Cour et la ville de Stockholm ont mis les petits plats dans les grands: concerts, émissions de télévisions, banquet à bord d’un trois mâts, les festivités se multiplient à la veille de la cérémonie nuptiale qui se déroulera à la cathédrale Storkyrkan. Après la messe, le cortège, en carrosse et à cheval, traversera la ville puis le jeune couple prendra place dans une embarcation sur la mer Baltique pour rejoindre le palais sur l’île de Gamla Stan. Les bibelots souvenirs, cartes postales, timbres ou chocolats sont en vente depuis des semaines, les policiers se déploient petit à petit dans la ville, quelque 2000 journalistes ont reçu leur accréditation, la télévision publique SVT qui retransmettra la noce en direct met en place le plus important dispositif de son histoire… Tout est quasiment prêt à quelques jours de la fête. Ce sera un jour historique pour le royaume de Suède où la Constitution a été modifiée pour permettre à l’aînée des enfants du roi Carl XVI Gustaf de monter sur un trône jusque-là réservé aux héritiers mâles. Alors samedi, c’est bien la future reine qui, à 32 ans, dira «oui» à l’ancien professeur de gym devenu un homme d’affaires propriétaire de salles de sport de luxe et âgé de 36 ans. Après le mariage, «M. Daniel Westling sera fait prince de Suède par le roi» et deviendra «membre de la famille royale, c’est-à-dire qu’il recevra le rang de Majesté royale et sera donc appelé Sa majesté royale le prince Daniel», a annoncé la Cour. Il obtiendra également le titre de duc du Vastergatland, le duché comprenant Goteborg à l’ouest du royaume. La liste des convives n’a pas été publiée, pas plus que la liste des cadeaux ni le menu préparé par le grand chef de l’Opéra Kallaren, Stefano Catenacci. Selon le chef d’état-major du roi, le général Haakan Pettersson, ont été notamment invitées toutes les familles royales européennes, ainsi que des personnalités nationales, à commencer par le Premier ministre Fredrik Reinfeldt. Pour les cadeaux, il faut se fier à la presse qui donnait une liste allant du classique au plus saugrenu. Ainsi, avec le service de 1.000 verres offerts par le Parlement et le gouvernement, les futurs époux ont reçu, depuis la publication des bans le 30 mai, 100.000 abeilles de la part de la Fédération suédoise des apiculteurs, Victoria étant dès son plus jeune âge passionnée par l’élevage des abeilles. Mais tandis que les préparatifs nuptiaux vont bon train, un sondage révèle que le nombre de Suédois voulant abolir la monarchie a plus que doublé en 10 ans et que plus d’un quart de la population (28%) réclame aujourd’hui l’abolition dans ce pays où le monarque est un chef d’Etat qui n’a en pratique aucun pouvoir politique. Les membres de la famille royale ne sont pas en cause. «Nous aimons les personnes, ce sont des gens très bien, amicaux, ils ne font de mal à personne, c’est juste qu’il héritent du pouvoir», a expliqué à l’AFP la secrétaire générale des Républicains de Suède, Mona Broshammar. A quelques jours du mariage, les sites de paris en ligne proposaient plusieurs questions: va-t-il pleuvoir le jour de la noce ? le premier enfant sera-t-il une fille ou un garçon ? Des jumeaux ?

  Igor Gedilaghine (AFP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *