La nouvelle vie d’Al Qaraouiyine: L’université pourra mener des expertises et s’ouvrira sur des professeurs étrangers

La nouvelle vie d’Al Qaraouiyine: L’université pourra mener des expertises et s’ouvrira sur des professeurs étrangers

En plus de l’enseignement religieux traditionnel, l’université formera ses lauréats dans les sciences théologiques, la pensée islamique et l’étude comparée des religions ainsi que leur histoire.

C’est une nouvelle étape qui commence pour l’une des plus anciennes universités au monde. En effet, le dahir portant réorganisation de l’Université Al Qaraouiyine vient d’entrer en vigueur. Des nouvelles prérogatives et un domaine de compétences élargies devraient permettre un rayonnement national et international pour cet établissement qui traverse les temps. Car en plus de son rôle dans l’enseignement religieux traditionnel, l’université pourra fournir des avis et mener des expertises dans son domaine de compétences. Plus loin encore, des formations continues seront également proposées et des journées d’études ainsi que des colloques seront régulièrement organisés avec le but affiché de repositionner Al Qaraouiyine dans le domaine de la recherche et du savoir.

C’est ce qui explique la possibilité offerte aujourd’hui pour l’université de faire appel à titre exceptionnel à des professeurs étrangers issus d’universités internationales. En effet, les filières de formation proposées seront elles aussi enrichies. En plus de l’enseignement religieux traditionnel, cet établissement d’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pourra former ses lauréats dans les sciences théologiques, la pensée islamique et l’étude comparée des religions ainsi que leur histoire. S’agissant du fonctionnement de l’université, le dahir limite le mandat du directeur de l’établissement à quatre seulement renouvelable une seule fois. Le même texte prévoit un conseil interne qui aura pour mission d’élaborer le règlement intérieur de l’université et arrêter son budget annuel ainsi que la validation des projets de recherches scientifiques.

Un conseil scientifique est également prévu et sera chapeauté par le ministre des habous et des affaires islamiques. Six personnalités scientifiques nationales et internationales issues d’institutions universitaires et académiques siègeront également dans ce conseil. Ce dernier sera chargé de fixer les orientations générales des formations au sein de l’université. Il faut préciser par ailleurs que l’accès à Al Qaraouiyine sera régulé. Les étudiants et chercheurs feront l’objet d’une sélection après un concours. Les personnes admises recevront des bourses dont le montant sera fixé ultérieurement par l’autorité compétente. Des étudiants étrangers seront également acceptés sur la base d’une demande effectuée par leurs pays respectifs. A noter que des enseignants exerçant dans d’autres universités nationales pourront être mis à la disposition d’Al Qaraouiyine.

Pour rappel, la construction de l’université date du neuvième siècle. Elle a connu le passage de grands noms comme Averroès, le géographe Al Idrissi, Maïmonide et Ibn Khaldoun. A partir des années 60 du siècle dernier, la formation au sein de l’université a été fortement modernisée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *