La région de Rabat-Salé-Kénitra rénove ses sites touristiques

La région de Rabat-Salé-Kénitra rénove ses sites touristiques

Le Conseil de la région Rabat-Salé-Kénitra a approuvé mercredi 12 octobre 2016 à l’unanimité, lors de la deuxième séance de la session ordinaire d’octobre, plusieurs conventions visant la réhabilitation et l’aménagement de sites touristiques et du réseau routier dans la région.

Ainsi, le conseil, tenu sous la présidence du président du conseil de la région, Abdessamad Sekkal, en présence du wali de la région, Abdelouafi Laftit, a approuvé une convention de partenariat entre le conseil, le ministère de la culture, le conseil provincial de Kénitra et la commune de Oulad Slama pour le réaménagement du site Thamusida, situé dans cette commune.

Outre relier le site au réseau routier, ce projet, d’un coût d’environ 6 millions de dirhams (financé par les partenaires) comprend également la construction d’une clôture ainsi que des installations administratives et d’accueil.

Approuvée à l’unanimité, la deuxième convention entre le conseil de la région, le ministère de l’Intérieur, le conseil communal de Mehdia, l’assemblée provinciale de Kénitra et la préfecture de Kénitra et qui s’inscrit dans le cadre de la réhabilitation de sites touristiques dans la province de Kénitra, vise l’aménagement de la corniche de la plage de Mehdia pour un investissement global de 25 millions de dirhams. Ces deux projets s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique de développement intégré de la province de Kénitra (2015-2020).

Le conseil a également approuvé une convention de partenariat entre le conseil régional et la direction régionale aux eaux et forêt et à la lutte contre la désertification du nord-ouest, le conseil provincial de Sidi Slimane, la commune de Boumaiz et la direction régionale du transport et de la logistique pour l’aménagement et la gestion de la forêt péri urbaine de Sidi Slimane sur une superficie de 30 ha.

Il a aussi approuvé une convention de coopération pour la réhabilitation du réseau routier à Sidi Slimane ainsi qu’une convention de partenariat avec l’Agence nationale de la promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) en vue d’améliorer l’employabilité de 2.000 demandeurs d’emploi ne disposant pas d’un diplôme, l’accompagnement et le soutien de 500 porteurs de projets d’auto-emploi dans la région.

Par ailleurs, le conseil a décidé de reporter l’adoption de la convention cadre sur la contribution du conseil à la réalisation du programme ville sans bidonville à Sidi Yahya El Gharb et la convention de partenariat relative à la passation de l’ancien siège du conseil de la région El Gharb-Cherarda-Beni Hassan et d’un terrain mitoyen au profit du ministère des Habous et des affaires islamiques pour la construction d’un complexe administratif, culturel et religieux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *